Genèse 19:15-38

Genèse 19:15-38

15 Et comme l'aube se levait, les anges insistèrent auprès de Lot, en disant : Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, [et va-t'en], de peur que tu ne périsses dans l'iniquité1 de la ville !
1 plusieurs lisent : la punition.

16 Mais il s'attardait. Et les hommes saisirent sa main, et la main de sa femme, et la main de ses deux filles, l'Éternel ayant pitié de lui. Et ils le firent sortir et le laissèrent hors de la ville.

17 Et il arriva, quand ils les eurent fait sortir dehors, que l'un d'eux1 dit : Sauve-toi, pour ta vie ! Ne regarde pas derrière toi et ne t'arrête pas dans toute la plaine ! Sauve-toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses !
1 littéralement : qu'il.

18 Et Lot leur dit : Non, Seigneur, je te prie !

19 Voici1, ton serviteur a trouvé grâce à tes yeux et la bonté dont tu as usé à mon égard a été grande en conservant mon âme en vie. Mais moi, je ne peux pas me sauver vers la montagne, de peur que le malheur ne m'atteigne et que je ne meure.
1 littéralement : Voici, je te prie.

20 Voici, je te prie, cette ville-là est proche pour s'y enfuir et elle est petite. Que je m'y sauve, je te prie, et mon âme vivra. N'est-elle pas petite ?

21 Et il lui dit : Voici, je t'accorde aussi cette chose de ne pas détruire la ville dont tu parles.

22 Hâte-toi de te sauver là ! Car je ne peux rien faire jusqu'à ce que tu y sois entré. C'est pourquoi on a appelé la ville du nom de Tsoar1.
1 Tsoar : petite.

23 Le soleil se levait sur la terre quand Lot entra dans Tsoar.

24 Et l'Éternel fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, venant des cieux d'auprès de l'Éternel.

25 Et il détruisit ces villes, et toute la plaine, et tous les habitants des villes, et les plantes de la terre.

26 Et la femme de Lot1 regarda en arrière et elle devint une statue de sel.
1 littéralement : sa femme.

27 Et Abraham se leva de bon matin, [pour aller] au lieu où il s'était tenu devant l'Éternel.

28 Et il porta ses regards du côté de Sodome et de Gomorrhe, et du côté de tout le pays de la plaine. Et il vit, et voici, la fumée de la terre montait comme la fumée d'une fournaise.

29 Et il arriva, lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, que Dieu se souvint d'Abraham et renvoya Lot hors de la destruction, quand il détruisit les villes où Lot avait habité.

Origine des Moabites et des Ammonites

30 Et Lot monta de Tsoar, et habita dans la montagne, et ses deux filles avec lui, car il avait peur d'habiter dans Tsoar. Et il habita dans une caverne, lui et ses deux filles.

31 Et l'aînée dit à la plus jeune : Notre père est vieux, et il n'y a aucun homme dans le pays pour venir à nous selon la manière de toute la terre.

32 Viens, faisons boire du vin à notre père, et couchons avec lui, et nous conserverons1 une descendance de notre père.
1 littéralement : nous ferons vivre.

33 Et elles firent boire du vin à leur père cette nuit-là, et l'aînée vint et coucha avec son père. Et il ne s'aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.

34 Et il arriva, le lendemain, que l'aînée dit à la plus jeune : Voici, j'ai couché la nuit passée avec mon père. Faisons-lui boire du vin encore cette nuit, et va, couche avec lui, et nous conserverons1 une descendance de notre père.
1 littéralement : nous ferons vivre.

35 Et elles firent boire du vin à leur père cette nuit-là aussi, et la plus jeune se leva, et coucha avec lui. Et il ne s'aperçut ni quand elle se coucha ni quand elle se leva.

36 Et les deux filles de Lot conçurent de leur père.

37 Et l'aînée donna naissance à un fils et elle l'appela du nom de Moab. Lui est le père des Moabites jusqu'à ce jour.

38 Et la plus jeune, elle aussi, donna naissance à un fils et elle l'appela du nom de Ben-Ammi. Lui est le père des fils d'Ammon jusqu'à ce jour.

La délivrance de Lot vient répondre à la prière d'Abraham au chapitre précédent. Celui-ci avait cru que pour sauver son frère il était nécessaire que Sodome soit épargnée de la destruction. Or Dieu ne répond pas toujours de la manière que nous avions pensé. Mais il répond.

Hélas! le cœur de Lot s'est profondément attaché à tout ce qu'il doit maintenant laisser derrière lui; il tarde à partir. Les anges sont obligés de l'entraîner de force avec sa femme et ses deux filles. Chers rachetés du Seigneur, posons-nous la question: S'il nous fallait partir aujourd'hui pour le ciel, serait-ce avec joie? Ou bien aurions-nous comme Lot du regret à quitter toutes les choses d'ici-bas auxquelles nos cœurs sont attachés?

Sodome et Gomorrhe sont «réduites en cendres», solennel exemple de ce qui attend les impies (2 Pier. 2:6 2p 2.4-9; Jude 7 jd 1.5-7). Quant à la femme de Lot, elle aussi demeure dans la Parole comme un monument, un signal, pour nous avertir de ce qu'il en coûte de lier son sort à un monde condamné. Cette femme avait longtemps partagé extérieurement la vie du peuple de Dieu. Mais elle n'en faisait pas partie. Le monde était dans son cœur et elle a péri avec lui. Quant à Lot lui-même, sa fin sera honteuse et sa descendance maudite.