Genèse 13:5-18

Genèse 13:5-18

5 Et Lot qui allait avec Abram avait aussi du petit bétail, et du gros bétail, et des tentes.

6 Et le pays ne leur permettait pas d'habiter1 ensemble, car leurs biens étaient grands et ils ne pouvaient pas habiter ensemble.
1 littéralement : ne pouvait pas les porter pour habiter.

7 Et il y eut une querelle entre les bergers des troupeaux d'Abram et les bergers des troupeaux de Lot. Et le Cananéen et le Phérézien habitaient alors dans le pays.

8 Et Abram dit à Lot : Qu'il n'y ait pas, je te prie, de querelle entre moi et toi, et entre mes bergers et tes bergers, car nous sommes frères1.
1 littéralement : des hommes frères.

9 Tout le pays n'est-il pas devant toi ? Sépare-toi de moi, je te prie. Si [tu choisis] la gauche, j'irai à droite ; et si [tu choisis] la droite, j'irai à gauche.

10 Et Lot leva les yeux et vit toute la plaine du Jourdain qui était partout bien arrosée, avant que l'Éternel ait détruit Sodome et Gomorrhe, comme le jardin de l'Éternel, comme le pays d'Égypte, en allant vers Tsoar.

11 Et Lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain et Lot partit vers l'est. Et ils se séparèrent l'un de l'autre.

12 Abram habita dans le pays de Canaan, et Lot habita dans les villes de la plaine et il dressa ses tentes jusqu'à Sodome.

13 Or les hommes de Sodome étaient méchants et grands pécheurs contre l'Éternel.

L'Éternel fait des promesses à Abram

14 Et l'Éternel dit à Abram, après que Lot se fut séparé de lui : Lève donc1 les yeux et regarde du lieu où tu es, vers le nord, et vers le sud, et vers l'est, et vers l'ouest !
1 littéralement : je te prie.

15 Car tout le pays que tu vois, je te le donnerai, ainsi qu'à ta descendance, pour toujours.

16 Et je rendrai ta descendance comme la poussière de la terre, de sorte que, si quelqu'un peut compter la poussière de la terre, ta descendance aussi sera comptée.

17 Lève-toi et parcours le pays en long et en large, car je te le donnerai.

18 Et Abram alla dresser ses tentes et habiter auprès des chênes de Mamré qui sont à Hébron, et il bâtit là un autel à l'Éternel.

Le temps qu'Abram a passé en Égypte a été du temps perdu et les richesses qu'il y a acquises deviennent une cause de soucis pour lui. Ce sont elles qui amènent la séparation d'avec Lot. Des querelles entre «frères» se produisent en présence des habitants cananéens du pays (v. 7), ce qui est particulièrement fâcheux pour le témoignage (lire 1 Cor. 6:6 1cr 6.1-8, Jean 13:35 j 13.34-35). Abram laisse à Lot le choix du lieu où il ira. Quel esprit de douceur et de renoncement il montre là! Puissions-nous l'imiter chaque fois que nous sommes portés à faire valoir nos droits! Lot choisit ce qui lui plaît, ce qui attire son cœur mondain (et la plaine du Jourdain ressemble à l'Égypte — v. 10). Tandis qu'Abram laisse en fait l'Éternel décider à sa place (Ps. 47:5 ps 47.2-5). Or Dieu ne déçoit jamais ceux qui se confient en lui. «Nos pères... se sont confiés en toi, et ils n'ont pas été confus» (Ps. 22:5, 6 ps 22.5-7). En effet la possession du pays de la promesse est à présent confirmée à Abram. Dieu lui dit: «Lève tes yeux» (v. 14), puis: «Lève-toi, et parcours le pays» (v. 17). Canaan est pour nous une figure du ciel que Dieu nous invite non seulement à contempler mais à parcourir par la foi. Et comment arpenterons-nous «en long et en large» le domaine céleste? En sondant et en méditant les merveilles de la Parole.