Genèse 11:1-26

Genèse 11:1-26

La tour de Babel

11 Et toute la terre avait une seule langue1 et les mêmes mots2.
1 littéralement : lèvre. 2 littéralement : paroles.

2 Et il arriva, lorsqu'ils partirent de1 l'est, qu'ils trouvèrent une plaine dans le pays de Shinhar et ils y habitèrent.
1 ou : vers.

3 Et ils se dirent l'un à l'autre : Allons, faisons des briques et cuisons-les au feu. Et ils avaient la brique pour pierre, et ils avaient le bitume pour mortier.

4 Et ils dirent : Allons, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet [soit] dans les cieux, et faisons-nous un nom, de peur que nous ne soyons dispersés sur la surface de toute la terre.

5 Et l'Éternel descendit pour voir la ville et la tour que les fils des hommes bâtissaient.

6 Et l'Éternel dit : Voici, c'est un seul peuple, et ils n'ont, eux tous, qu'un seul langage1, et ils ont commencé à faire cela. Et maintenant rien ne les empêchera de faire tout ce qu'ils ont projeté.
1 littéralement : lèvre.

7 Allons, descendons et brouillons là leur langage1 afin qu'ils ne comprennent2 pas le langage les uns des autres.
1 littéralement : lèvre. 2 littéralement : n'entendent.

8 Et de là, l'Éternel les dispersa sur la surface de toute la terre, et ils cessèrent de bâtir la ville.

9 C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel1, car là l'Éternel brouilla le langage2 de toute la terre ; et c'est de là que l'Éternel les dispersa sur la surface de toute la terre.
1 Babel : confusion. 2 littéralement : lèvre.

Généalogie d'Abram

10 Voici les générations de Sem. Sem était âgé de 100 ans et il engendra Arpacshad 2 ans après le déluge.

11 Et Sem, après qu'il eut engendré Arpacshad, vécut 500 ans et il engendra des fils et des filles.

12 Et Arpacshad vécut 35 ans et engendra Shélakh.

13 Et Arpacshad, après qu'il eut engendré Shélakh, vécut 403 ans et il engendra des fils et des filles.

14 Et Shélakh vécut 30 ans et engendra Héber.

15 Et Shélakh, après qu'il eut engendré Héber, vécut 403 ans et il engendra des fils et des filles.

16 Et Héber vécut 34 ans et engendra Péleg.

17 Et Héber, après qu'il eut engendré Péleg, vécut 430 ans et il engendra des fils et des filles.

18 Et Péleg vécut 30 ans et engendra Rehu.

19 Et Péleg, après qu'il eut engendré Rehu, vécut 209 ans et il engendra des fils et des filles.

20 Et Rehu vécut 32 ans et engendra Serug.

21 Et Rehu, après qu'il eut engendré Serug, vécut 207 ans et il engendra des fils et des filles.

22 Et Serug vécut 30 ans et engendra Nakhor.

23 Et Serug, après qu'il eut engendré Nakhor, vécut 200 ans et il engendra des fils et des filles.

24 Et Nakhor vécut 29 ans et engendra Térakh.

25 Et Nakhor, après qu'il eut engendré Térakh, vécut 119 ans et il engendra des fils et des filles.

26 Et Térakh vécut 70 ans et engendra Abram, Nakhor et Haran.

Nous assistons ici à la fondation de Babel (ou Babylone) qui, à travers toute l'Écriture, représente le monde avec son orgueil et sa convoitise. Nous y discernons aussi déjà les prétentions à l'unité qui seront celles de la Babylone religieuse, la fausse Église d'Apoc. 17 ap 17.1-6 et 18 ap 18.1-8 . L'homme veut tenir tête à Dieu en unissant ses forces, travailler à sa propre gloire. «Faisons-nous un nom...» (contraste avec Ps. 148:13 ps 148.7-14). Mais voyez, en une autre occasion, la réponse de Dieu à la provocation ridicule des hommes rassemblés contre lui: «Celui qui habite dans les cieux se rira d'eux, le Seigneur s'en moquera» (Ps. 2:4 ps 2.1-6 ; voir aussi És. 8:9 es 8.9-10). L'Éternel brouille le langage des hommes de Babel et les disperse (v. 7, 8).

En contraste, le Nouveau Testament nous présente «l'Assemblée du Dieu vivant», fondée par Christ et formée par le Saint Esprit (1 Tim. 3:15 1tm 3.14-16; Matt. 16:18 mt 16.13-19). À la Pentecôte, des langues furent données aux apôtres pour faire entendre en grâce à toutes les nations jadis dispersées «les choses magnifiques de Dieu» (Act. 2:11 ac 2.5-12). Et dans le ch. 5 de l'Apocalypse la foule des rachetés qui entoure le trône de l'Agneau est composée «de toute tribu et langue et peuple et nation» (Apoc. 5:9 ap 5.6-10).

Les v. 10 à 26 établissent la lignée de Sem que nous retrouvons dans la généalogie du Seigneur Jésus (Luc 3:35 lc 3.23-38).