Genèse 9:1-19

Genèse 9:1-19

Dieu bénit Noé et ses fils

9 Et Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit : Soyez féconds1, et multipliez-vous, et remplissez la terre !
1 littéralement : Fructifiez.

2 Et vous serez un sujet de crainte et de frayeur pour tous les animaux de la terre et pour tous les oiseaux des cieux, pour tout ce qui se déplace sur la terre1 et pour tous les poissons de la mer : ils sont livrés entre vos mains.
1 ailleurs : le sol.

3 Tout ce qui se déplace [et] qui est vivant vous sera pour nourriture ; comme les végétaux1, je vous donne tout.
1 littéralement : l'herbe verte.

4 Seulement, vous ne mangerez pas la chair avec sa vie1, [c'est-à-dire] son sang.
1 vie ou âme.

5 Et certes, je redemanderai le sang de vos vies1. Je le redemanderai de2 tout animal et de la main de l'homme ; je redemanderai la vie de l'homme de la main de chacun, [c'est-à-dire] de son frère.
1 vie ou âme. 2 littéralement : de la main de.

6 Si quelqu'un verse le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé ; car à l'image de Dieu, Dieu1 a fait l'homme.
1 littéralement : il.

7 Et vous, soyez féconds1 et multipliez-vous ! Soyez en abondance sur la terre et multipliez-vous sur elle !
1 littéralement : fructifiez.

L'alliance de Dieu avec l'homme – L'arc-en-ciel, sa signification

8 Et Dieu parla à Noé et à ses fils avec lui, en disant :

9 Et moi, voici, j'établis mon alliance avec vous, et avec votre descendance après vous,

10 et avec tous les êtres1 vivants qui sont avec vous, tant les oiseaux que le bétail et tous les animaux de la terre [qui sont] avec vous, avec tous ceux qui sont sortis de l'arche — tous les animaux de la terre.
1 littéralement : âme ; ici et ailleurs souvent.

11 Et j'établis mon alliance avec vous. Et toute chair ne périra plus par les eaux du déluge, et il n'y aura plus de déluge pour détruire la terre.

12 Et Dieu dit : Voici le signe de l'alliance que je mets entre moi, et vous, et tout être vivant qui est avec vous, pour [toutes] les générations, pour toujours :

13 j'ai mis mon arc dans les nuages et il deviendra un signe d'alliance entre moi et la terre.

14 Et il arrivera, quand je ferai venir des nuages au-dessus de la terre, qu'alors, l'arc apparaîtra dans les nuages.

15 Et je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi, et vous, et tout être vivant de toute chair. Et les eaux ne deviendront plus un déluge pour détruire toute chair.

16 Et l'arc sera dans les nuages et je le verrai pour me souvenir de l'alliance perpétuelle entre Dieu et tout être vivant, de toute chair qui est sur la terre.

17 Et Dieu dit à Noé : Tel est le signe de l'alliance que j'établis entre moi et toute chair qui est sur la terre.

Les fils de Noé – Chute de Noé – Malédiction de Cham et bénédiction de Sem et Japheth

18 Et les fils de Noé qui sortirent de l'arche étaient Sem, et Cham, et Japheth. Et Cham fut le père de Canaan.

19 Ces trois[-là] sont les fils de Noé et c'est à partir d'eux qu'on se dispersa sur toute la terre1.
1 littéralement : que toute la terre fut dispersée.

La terre a été balayée des conséquences du péché. Mais la source du mal est toujours là, dans ce cœur humain que toute l'eau du déluge ne pouvait nettoyer.

Dieu bénit le patriarche et sa famille, et leur confie le gouvernement de la terre. Comment les descendants de Noé répondront-ils à cette divine bonté? De la même manière que Caïn au ch. 4 gn 4.3-8 : par du sang versé! Dieu l'annonce: la violence reparaîtra. Oui, le sang du Fils de Dieu lui-même sera versé, et ce sera ce sang qui seul pourra laver le cœur humain.

La terre est livrée à l'homme qui depuis y domine durement. Sous son joug «toute la création ensemble soupire et est en travail jusqu'à maintenant» (Rom. 8:22 rm 8.19-23).

Comme signe de son alliance Dieu donne l'arc dans les nuages. Son apparition au moment d'une averse est aujourd'hui encore une marque de sa grâce, un rappel de la promesse du v. 15.

Dans le sens spirituel, il en est ainsi pour le chrétien. À travers tous les orages d'ici-bas, il a le privilège de lever les yeux de la foi vers un Dieu fidèle à ses promesses. La présence de Christ à Sa droite (Héb. 9:12 hb 9.11-12; 10:12 hb 10.11-14), parlant mieux que l'arc, est le constant rappel qu'un jugement plus terrible que le déluge est à jamais passé pour l'enfant de Dieu.