Genèse 8:6-22

Genèse 8:6-22

6 Et il arriva au bout de 40 jours que Noé ouvrit la fenêtre de l'arche qu'il avait faite.

7 Et il lâcha le corbeau qui sortit, allant et revenant jusqu'à ce que les eaux aient séché sur la terre.

8 Et il lâcha d'auprès de lui la colombe, pour voir si les eaux avaient baissé sur la surface du sol.

9 Mais la colombe ne trouva pas [de lieu] de repos pour la plante de son pied, et elle revint auprès de lui dans l'arche, car les eaux étaient sur la surface de toute la terre. Et il étendit sa main, et la prit, et la fit entrer auprès de lui dans l'arche.

10 Et il attendit encore 7 autres jours et lâcha de nouveau la colombe hors de l'arche.

11 Et la colombe vint auprès de lui au temps du soir, et voici, [elle avait] dans son bec une feuille d'olivier toute fraîche. Et Noé sut que les eaux avaient baissé sur la terre.

12 Et il attendit encore 7 autres jours, et il lâcha la colombe et elle ne revint plus de nouveau1 vers lui.
1 littéralement : elle ne recommença pas à revenir.

13 Et il arriva, en l'an 601, au 1er [mois], le 1er [jour] du mois, que les eaux avaient séché sur la terre. Et Noé retira la couverture1 de l'arche, et regarda, et voici, la surface du sol avait séché.
1 littéralement : un panneau protégeant des intempéries.

14 Et au 2e mois, le 27e jour du mois, la terre fut sèche.1
1 date : 2347 av. J.-C.

15 Et Dieu parla à Noé, en disant :

16 Sors de l'arche, toi, et ta femme, et tes fils, et les femmes de tes fils avec toi.

17 Fais sortir avec toi tout animal qui est avec toi, de toute chair, tant les oiseaux que le bétail, et tous les reptiles qui se déplacent sur la terre. Et qu'ils soient en abondance sur la terre, et soient féconds1, et se multiplient sur la terre.
1 littéralement : fructifient.

18 Et Noé sortit avec ses fils, et sa femme, et les femmes de ses fils avec lui.

19 Tous les animaux, tous les reptiles et tous les oiseaux, tout ce qui se déplace sur la terre, selon leurs espèces1, sortirent de l'arche.
1 littéralement : familles.

20 Et Noé bâtit un autel à l'Éternel, et prit de toutes les bêtes pures et de tous les oiseaux purs, et il offrit des holocaustes sur l'autel.

21 Et l'Éternel sentit une odeur agréable1 et l'Éternel dit dans son cœur : Je ne maudirai plus de nouveau le sol à cause de l'homme, car l'imagination du cœur de l'homme est mauvaise dès sa jeunesse. Et je ne frapperai plus de nouveau tout ce qui est vivant, comme je l'ai fait.
1 littéralement : une odeur de repos.

22 Désormais, tant que seront les jours de la terre, les semailles et la moisson, et le froid et la chaleur, et l'été et l'hiver, et le jour et la nuit ne cesseront pas.

Sans moyen de propulsion et sans gouvernail, l'arche que Dieu conduit d'une main sûre s'est posée sur les montagnes d'Ararat; il semble que Noé pourrait sortir. Mais il attend, et bien des jours s'écoulent encore. Entré dans l'arche au commandement de Dieu, il ne va en sortir que sur un autre ordre divin. La colombe qui ne peut se poser nulle part et retourne à l'arche est une image de l'Esprit de Dieu qui n'a pas sa place dans un monde jugé. Mais lorsque Jésus paraîtra, l'Esprit pourra enfin se poser sur lui sous cette forme pure d'une colombe (Matt. 3:16 mt 3.13-17). Et il en est ainsi aujourd'hui du croyant, possédant le Saint Esprit: il ne trouve dans ce monde aucune nourriture, rien pour satisfaire son cœur. Au contraire, l'homme naturel s'y trouve à l'aise, à l'image du corbeau, oiseau impur selon Lév. 11:15 lv 11.9-19 qui se nourrit de chair corrompue.

Noé sort enfin de l'arche au commandement de l'Éternel. La première chose qu'il fait est d'offrir un sacrifice. Dieu a les premiers droits sur cette terre lavée de sa souillure, et il en monte vers lui une odeur agréable.

N'avons-nous pas, nous aussi, connu souvent dans notre vie de petites ou de grandes délivrances? Ne manquons jamais de rendre grâces! Et en premier lieu pour «un si grand salut» (Héb. 2:3 hb 2.1-4).