Genèse 5:21-32

Genèse 5:21-32

21 Et Hénoc vécut 65 ans et engendra Methushélah.

22 Et Hénoc, après qu'il eut engendré Methushélah, marcha avec Dieu [pendant] 300 ans ; et il engendra des fils et des filles.

23 Et tous les jours d'Hénoc furent de 365 ans.

24 Et Hénoc marcha avec Dieu ; et il ne fut plus [là], car Dieu le prit.

25 Et Methushélah vécut 187 ans et engendra Lémec.

26 Et Methushélah, après qu'il eut engendré Lémec, vécut 782 ans ; et il engendra des fils et des filles.

27 Et tous les jours de Methushélah furent de 969 ans, et il mourut.

28 Et Lémec vécut 182 ans et engendra un fils.

29 Et il l'appela du nom de Noé1, en disant : Celui-ci nous consolera à l'égard de notre travail et de la peine de nos mains, à cause du sol que l'Éternel a maudit.
1 hébreu : Noakh ; consolation, repos.

30 Et Lémec, après qu'il eut engendré Noé, vécut 595 ans ; et il engendra des fils et des filles.

31 Et tous les jours de Lémec furent de 777 ans, et il mourut.

32 Et Noé était âgé1 de 500 ans, et Noé engendra Sem, Cham et Japheth.
1 date : 2448 av. J.-C.

Ce chapitre contient une exception étrange et remarquable à la loi de la mort. Hénoc vit 65 ans, marche ensuite avec Dieu pendant 300 ans, puis Dieu le prend. Aucun détail n'est donné ni sur cette marche avec Dieu ni sur l'enlèvement qui en est en somme le dernier pas. Mais quel beau résumé d'une vie!

Savons-nous ce que c'est que de marcher avec Dieu, même pendant un seul jour d'une seule année? Par sa marche qui est celle de la foi, Hénoc a sa place dans la liste des brillants témoins du ch. 11 des Hébreux (Héb. 11:5 hb 11.5-6). Son nom signifie «instruit», et comme eux, enseigné par Dieu, au-delà des choses présentes, il contemple par la foi le Seigneur venant régner «avec de ses saintes myriades» (Jude 14 jd 1.14-16). Cette vision le maintient séparé de ceux qui vont être jugés.

Bientôt comme Hénoc, tous les croyants vivants seront enlevés de la terre sans passer par la mort, quand selon sa promesse le Seigneur Jésus viendra chercher les siens (1 Thess. 4:17 1th 4.13-18). Chacun de nos lecteurs est-il instruit de cette vérité, bienheureuse pour ceux qui sont prêts, solennelle pour ceux qui ne le sont pas?

Remarquons que Dieu n'envoie pas son jugement sur le monde sans avoir d'abord donné des promesses de bénédiction: Noé signifie consolation et repos.