Genèse 5:1-20

Genèse 5:1-20

Descendance d'Adam jusqu'à Noé

5 Voici le livre des générations d'Adam. Le jour où Dieu créa Adam, il le fit à la ressemblance de Dieu.

2 Il les créa homme et femme1, et les bénit ; et il les appela du nom d'Adam2 au jour où ils furent créés.
1 littéralement : mâle et femelle. 2 Adam : homme.

3 Et Adam vécut 130 ans et engendra [un fils] à sa ressemblance, selon son image, et il l'appela du nom de Seth.

4 Et les jours d'Adam, après qu'il eut engendré Seth, furent 800 ans, et il engendra des fils et des filles.

5 Et tous les jours qu'Adam vécut furent de 930 ans, et il mourut.

6 Et Seth vécut 105 ans et engendra Énosh.

7 Et Seth, après qu'il eut engendré Énosh, vécut 807 ans, et il engendra des fils et des filles.

8 Et tous les jours de Seth furent de 912 ans, et il mourut.

9 Et Énosh vécut 90 ans et engendra Kénan.

10 Et Énosh, après qu'il eut engendré Kénan, vécut 815 ans, et il engendra des fils et des filles.

11 Et tous les jours d'Énosh furent de 905 ans, et il mourut.

12 Et Kénan vécut 70 ans et engendra Mahalaleël.

13 Et Kénan, après qu'il eut engendré Mahalaleël, vécut 840 ans, et il engendra des fils et des filles.

14 Et tous les jours de Kénan furent de 910 ans, et il mourut.

15 Et Mahalaleël vécut 65 ans et engendra Jéred.

16 Et Mahalaleël, après qu'il eut engendré Jéred, vécut 830 ans, et il engendra des fils et des filles.

17 Et tous les jours de Mahalaleël furent de 895 ans, et il mourut.

18 Et Jéred vécut 162 ans et engendra Hénoc1.
1 Hénoc : enseigné, instruit.

19 Et Jéred, après qu'il eut engendré Hénoc, vécut 800 ans, et il engendra des fils et des filles.

20 Et tous les jours de Jéred furent de 962 ans, et il mourut.

Après la faillite de la lignée de Caïn, c'est comme si Dieu reprenait l'histoire de l'homme à son commencement (v. 1, 2). Nous avons ici la succession des noms qui forment ce qui a été appelé «le fil d'or de la foi» à travers les âges, celui qui conduira au Messie: la «descendance de la femme» promise après la chute. Il n'est pas question dans cette famille-là de beaucoup d'activité comme dans celle de Caïn. Le passage de l'homme de Dieu sur la terre ne laisse guère de trace. Il ne contribue pas beaucoup aux progrès du monde et l'histoire n'a pas grand-chose à dire de lui. Il naît, sert humblement son Dieu, a des enfants et meurt. Oui, la mort est là, conséquence du péché, et le bref résumé de la longue vie de chacun de ces patriarches se termine par ces mots inexorables: «et il mourut» (huit fois). Satan, le menteur, avait affirmé: «vous ne mourrez pas certainement» (ch. 3 v. 4 gn 3.1-5) mais Dieu a commandé: «tu retourneras à la poussière» (ch. 3 v. 19 gn 3.17-19), et ce chapitre 5 nous en apporte une solennelle confirmation. Toutefois Adam et ses premiers descendants ont atteint des âges records. De ce fait, avant l'existence de l'écriture, la vérité se transmettra oralement par aussi peu d'intermédiaires que possible (à peine sept entre Adam et Moïse).