Psaumes

Psaume 41

Psaume 41

Le fidèle, en butte à la méchanceté de ses ennemis, demande la délivrance de l'Éternel

1 Au chef de musique. Psaume de David.

2 Bienheureux celui qui comprend le pauvre! Au jour du malheur, l'Éternel le délivrera.

3 L'Éternel le gardera, et le conservera en vie; et il sera rendu heureux sur la terre, et tu ne le livreras pas au pouvoir de ses ennemis.

4 L'Éternel le soutiendra sur un lit de souffrance. Tu transformeras tout son lit, quand il sera malade.

5 J'ai dit: Éternel, use de grâce envers moi, guéris mon âme, car j'ai péché contre toi!

6 Mes ennemis disent du mal de moi: Quand mourra-t-il? Quand périra son nom?

7 Et si l'un vient me voir, il dit des paroles de fausseté; son cœur amasse par-devers lui l'iniquité — il sort dehors, il en parle.

8 Tous ceux qui me haïssent chuchotent ensemble contre moi; ils conçoivent du mal contre moi1:
1 ou: m'imputent du mal.

9 Quelque œuvre de Bélial est attachée à lui, et maintenant qu'il est couché, il ne se relèvera plus.

10 Même mon intime ami1 en qui je me confiais, qui mangeait mon pain, a levé le talon contre moi.
1 littéralement: l'homme de ma paix.

11 Mais toi, Éternel, use de grâce envers moi et relève-moi, et je [le] leur rendrai!

12 À ceci je connais que tu prends plaisir en moi, c'est que mon ennemi ne crie plus victoire à mon sujet.

13 Mais moi, tu m'as maintenu dans mon intégrité, et tu m'as établi devant toi pour toujours.

14 Béni soit l'Éternel, le Dieu d'Israël, d'éternité en éternité! Amen, oui, amen.

Par l'Esprit prophétique, Christ a déclaré à la fin du Psaume 40 ps 40.17-18: «Et moi, je suis affligé et pauvre». Pauvreté volontaire, destinée à nous enrichir! (2 Corinthiens 8:9 2cr 8.7-9). Bienheureux donc, celui qui comprend ce Pauvre! Et aussi qui sait se mettre à la place de tous les pauvres, des humbles, de ceux qui souffrent... Bienheureux celui qui, en esprit sinon en réalité, prend comme son Maître cette position de pauvre! (Matthieu 5:3 mt 5.3-12).

Quels encouragements le verset 3 apporte aux malades! En premier lieu la promesse du secours divin! Même si l'être extérieur dépérit, l'être intérieur est renouvelé de jour en jour par les soins du grand Médecin des âmes (2 Corinthiens 4:16 2cr 4.16-18). Mais de plus, «tout le lit» du malade va se trouver miraculeusement transformé. Car la présence du Seigneur à son chevet a le pouvoir de changer sa langueur en joie. Douce compagnie, propre à faire oublier l'incompréhension ou l'indifférence dont il a pu être l'objet (verset 9)!

Nous savons à quel moment s'est accompli le verset 10. Avec quelle tristesse le Seigneur a dû le citer, avant de donner au traître Judas «le morceau», qui le faisait reconnaître (Jean 13:18 et 26 j 13.18-27).

Et ce 1er livre des Psaumes s'achève sur une louange éternelle à laquelle, amis croyants, nous pouvons joindre notre amen!