Psaumes

Psaume 31:1-15

Psaume 31

Confiance et joie dans l'épreuve

1 Au chef de musique. Psaume de David.

2 En toi, Éternel, je me réfugie ; que je ne sois jamais confus. Délivre-moi dans ta justice !

3 Incline vers moi ton oreille, hâte-toi, délivre-moi ! Sois pour moi un rocher fortifié, une maison [qui me soit] une forteresse, afin de me sauver !

4 Car tu es mon rocher et mon lieu fort. À cause de ton nom, conduis-moi et dirige-moi !

5 Fais-moi sortir du filet qu'ils ont tendu1 pour moi ! Car toi, tu es ma force2.
1 littéralement : caché. 2 littéralement : forteresse.

6 Entre tes mains je remets mon esprit. Tu m'as racheté, ô Éternel, °Dieu de vérité !

7 J'ai haï ceux qui prennent garde aux vaines idoles ; mais moi, je mettrai ma confiance en l'Éternel.

8 J'exulterai et je me réjouirai dans ta bonté ; car tu as regardé mon affliction, tu as connu les détresses de mon âme.

9 Et tu ne m'as pas livré entre les mains de l'ennemi, tu as fait tenir mes pieds au large.

10 Éternel, use de grâce envers moi, car je suis dans la détresse ! Mon œil dépérit de chagrin, [ainsi que] mon âme et mon ventre.

11 Car ma vie s'épuise dans la tristesse et mes années dans le gémissement ; ma force chancelle à cause de mon iniquité et mes os dépérissent.

12 Plus qu'à1 tous mes ennemis, je suis aussi un objet d'insultes pour mes voisins, [même] extrêmement, et une frayeur à ceux de ma connaissance ; ceux qui me voient dehors s'enfuient loin de moi.
1 selon quelques-uns : À cause de.

13 Je suis oublié de leur cœur comme un mort, j'ai été comme un vase de rebut.

14 Car j'ai entendu les diffamations d'un grand nombre — la terreur de tous côtés — quand ils se concertaient ensemble contre moi ; ils complotent de m'ôter la vie.

15 Mais moi, j'ai mis ma confiance en toi, ô Éternel ! J'ai dit : Tu es mon Dieu.

«En toi, Éternel, j'ai placé ma confiance», telle est à présent la ferme déclaration du fidèle (verset 1). Puis au verset 7: «Mais moi je me confierai en l'Éternel». Et encore à la fin de notre lecture: «Je me suis confié en toi». Au milieu de la tempête déchaînée par les hommes, il se cramponne à cette certitude. Son refuge, il l'a trouvé, non plus sur sa propre montagne (Psaume 30:8 ps 30.7-13), mais en l'Éternel, son inébranlable Rocher (verset 3). «Sois pour moi un rocher...», dit-il au verset 2. Mais au verset 3: «Tu es mon rocher». Rien ne pourra jamais renverser une foi établie sur un tel fondement (Matthieu 7:25 mt 7.24-29). Cher jeune ami, est-ce sur ce roc que vous avez bâti?

Or, il est un moment de l'existence où cette confiance est nécessaire plus qu'à tout autre. C'est le dernier, celui où il faut tout laisser pour passer par la mort. Dans ce sombre passage, aucun appui ne subsiste pour l'âme, sinon le Dieu en qui, maintenant et pour toujours, nous aurons placé notre foi (voir Proverbes 14:32 pv 14.32). Considérons notre incomparable Modèle: Au moment de sa mort, Christ exprime cette confiance absolue par son ultime parole sur la croix, qui nous rappelle le verset 6: «Père! entre tes mains je remets mon esprit» (Luc 23:46 lc 23.44-47, voir aussi v. 16 ps 31.16-19).