Psaumes

Psaume 18:31-51

Psaume 18

31 Quant à °Dieu1, sa voie est parfaite ; la parole de l'Éternel est pure2 ; il est un bouclier pour tous ceux qui mettent leur confiance en lui.
1 hébreu : El. 2 littéralement : affinée (par le feu).

32 Car qui est °°Dieu1, si ce n'est l'Éternel, et qui est un rocher, si ce n'est notre Dieu ?
1 hébreu : Éloah ; voir Deut. 32:15.

33 °Dieu est celui qui m'entoure de force et il rend ma voie parfaite.

34 Il rend mes pieds semblables à ceux des biches et me fait tenir debout sur mes lieux élevés.

35 Il enseigne mes mains à combattre et mes bras tendent1 un arc de bronze.
1 selon d'autres : brisent.

36 Et tu m'as donné le bouclier de ton salut, et ta [main] droite m'a soutenu, et ta grande bonté m'a fait grandir.

37 Tu as mis au large mes pas sous moi et les chevilles de mes pieds n'ont pas chancelé.

38 J'ai poursuivi mes ennemis, et je les ai atteints, et je ne suis pas revenu avant de les avoir exterminés.

39 Je les ai massacrés et ils n'ont pas pu se relever ; ils sont tombés sous mes pieds.

40 Et tu m'as entouré de force pour le combat, tu as courbé sous moi ceux qui s'élevaient contre moi.

41 Et tu as fait que mes ennemis m'ont tourné le dos ; et ceux qui me haïssaient, je les ai détruits.

42 Ils criaient et il n'y avait pas de sauveur ; [ils criaient] vers l'Éternel et il ne leur a pas répondu.

43 Et je les ai brisés menu comme la poussière devant le vent ; je les ai jetés loin comme la boue des rues.

44 Tu m'as délivré des querelles du peuple ; tu m'as établi à la tête des nations ; un peuple que je ne connaissais pas me servira.

45 Dès qu'ils ont entendu de leurs oreilles, ils m'ont obéi ; les fils de l'étranger ont fait semblant [de se soumettre] à moi1.
1 c.-à-d. : m'ont rendu une obéissance forcée (ou feinte) ; comme en Deut. 33:29.

46 Les fils de l'étranger ont dépéri et ils sont sortis de leurs forteresses en tremblant.

47 L'Éternel est vivant et que mon Rocher soit béni ! Et que le Dieu de mon salut soit exalté,

48 Le °Dieu qui m'a donné des vengeances et qui a amené les peuples sous moi,

49 Qui m'a délivré de mes ennemis ! Tu m'as même élevé au-dessus de ceux qui se dressaient1 contre moi, tu m'as délivré de l'homme violent.
1 littéralement : se lèvent.

50 C'est pourquoi, Éternel, je te célébrerai parmi les nations et je chanterai des cantiques à [la gloire de] ton nom.

51 [C'est lui] qui a donné de grandes délivrances à son roi et qui use de bonté envers son oint, envers David et envers sa descendance, pour toujours.

Le Seigneur Jésus se plaît à nous faire connaître son Dieu dont la voie est parfaite et dont la Parole est affinée (v. 31; Prov. 30:5 pv 30.5-6). Dans la première partie du psaume, il nous a enseigné par son exemple à l'invoquer dans nos afflictions. Il nous apprend ici à nous appuyer sur lui pour la marche (v. 34, 37) et pour le combat (v. 35, 36, 40).

Savons-nous par expérience ce que c'est que de nous tenir debout sur nos lieux élevés? (comp. Habak. 3:19 ha 3.16-19). D'un point culminant, on jouit d'une vue élargie et lointaine (voir És. 33:17 es 33.13-18). Considérons celle qui s'offre à nous en terminant ce psaume. Les regards se portent vers l'avenir, au moment où Dieu détruira les ennemis de son Fils. À l'horizon nous voyons poindre l'aurore de son règne. Il sera établi Prince sur son peuple Israël, mais aussi Chef des nations. Comme nous y invite un cantique: Contemplons ce grand Roi des rois, régnant en puissance sur tout l'univers et, par sa présence, brisant tous les fers. Il était nécessaire pour la gloire de Dieu que les nations le louent, et toutes le feront pendant le Règne. Mais dès aujourd'hui c'est notre privilège, tirés comme nous l'avons été du milieu des nations, de chanter des cantiques à la gloire de son nom (v. 49 cité en Rom. 15:9 rm 15.7-12). Ne l'en privons pas.