Psaumes

Psaume 12

Psaume 12

Confiance en l'Éternel face au règne du mensonge

1 Au chef de musique. Sur Sheminith1. Psaume de David.
1 huitième (l'octave de basse?); ou peut-être: instrument à huit cordes.

2 Sauve, Éternel! Car l'homme pieux n'est plus, car les fidèles ont disparu parmi les fils des hommes.

3 Ils parlent la fausseté1, chacun avec son prochain; [leur] lèvre est flatteuse, ils parlent d'un cœur double2.
1 ou: la vanité. 2 littéralement: un cœur et un cœur.

4 L'Éternel retranchera toutes les lèvres flatteuses, la langue qui parle de grandes choses,

5 Ceux qui disent: Par notre langue nous prévaudrons, nos lèvres sont avec nous; qui est seigneur sur nous?

6 À cause de l'oppression des affligés, à cause du gémissement des pauvres, maintenant je me lèverai — dit l'Éternel. Je mettrai en sûreté [celui] contre qui on souffle.

7 Les paroles de l'Éternel sont des paroles pures, un argent affiné dans le creuset d'argile1, épuré sept fois.
1 ou: en argile; littéralement: de la terre.

8 Toi, Éternel, tu les garderas, tu les préserveras de cette génération, pour toujours.

9 Les méchants se promènent de toutes parts quand la bassesse est élevée parmi les fils des hommes.

Ce psaume traduit la souffrance d'une âme accablée par le sentiment de l'injustice qui l'entoure. David qui l'a composé avait eu mainte occasion de l'éprouver personnellement. La duplicité et la haine jalouse de Saül (1 Samuel 18:17... 1s 18.17-19), les lâches intentions des habitants de Kehila (ch. 23 v. 12 1s 23.7-13), la double trahison des Ziphiens (ch. 23 v. 19 1s 23.19-20 et ch. 26 v. 1 1s 26.1-2) et celle plus perfide encore de Doëg l'Édomite (ch. 22 v. 9, 10 1s 22.9-10), l'ingratitude méprisante de Nabal (ch. 25 v. 10, 11 1s 25.4-11), tout cela ne pouvait pas laisser David indifférent. Certes à chaque fois il a aussi pu faire l'expérience de la précieuse réponse divine: «Je mettrai en sûreté celui contre qui on souffle» (verset 6; comp. Ps. 10:5 ps 10.4-6). Mais sa propre mesure de la vérité n'était pas parfaite (voir 1 Samuel 20:6 1s 20.5-7; 21. 2... 1s 21.1-4). Tandis que la sainteté du Seigneur Jésus le rendait entièrement sensible à la fausseté et à la ruse de ses adversaires (dont Luc 20:20 lc 20.20-26 nous donne un exemple). Plus un chrétien se tiendra dans la lumière, et plus il souffrira de l'atmosphère corrompue de ce monde. Combien alors sa pénible expérience de la langue menteuse, hypocrite et orgueilleuse des hommes (versets 3, 4) lui fera goûter par contraste la pureté et la valeur pratique des paroles de son Dieu (verset 7). «Ta parole est la vérité» (Jean 17:17 j 17.14-19; Ps. 119:140 ps 119.140).