Psaumes

Psaume 8

Psaume 8

La gloire de Dieu dans la création – Domination du Fils de l'homme

1 Au chef de musique. Sur Guitthith1. Psaume de David.
1 mot de signification douteuse; peut-être une mélodie.

2 Éternel, notre Seigneur, que ton nom est magnifique sur toute la terre! Tu as mis ta majesté au-dessus des cieux.

3 Par1 la bouche des petits enfants et de ceux qui tètent, tu as fondé [ta] force2, à cause de tes adversaires, afin de réduire au silence l'ennemi et le vengeur.
1 littéralement: De. 2 selon d'autres: louange.

4 Quand je regarde tes cieux, l'ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as disposées

5 — Qu'est-ce que l'homme1, que tu te souviennes de lui, et le fils de l'homme2, que tu le visites?
1 hébreu: énosh; voir Genèse 4:26. 2 hébreu: adam.

6 Tu l'as fait de peu inférieur aux anges1, et tu l'as couronné de gloire et d'honneur.
1 plusieurs manuscrits portent: aux dieux.

7 Tu l'as fait dominer sur les œuvres de tes mains; tu as mis toutes choses sous ses pieds:

8 Les brebis et les bœufs, tous ensemble, et aussi les bêtes des champs,

9 L'oiseau des cieux, et les poissons de la mer, ce qui passe par les sentiers des mers.

10 Éternel, notre Seigneur, que ton nom est magnifique sur toute la terre!

Ce psaume commence par établir la petitesse de l'homme par rapport à la création, impression que chacun de nous a pu ressentir en contemplant par exemple la prodigieuse immensité d'un ciel étoilé! «Qu'est-ce que l'homme»? Puis, ramenés à notre humble dimension, nous apprenons que, pourtant, Dieu avait en vue des choses magnifiques et glorieuses pour l'homme et par l'homme. Mais comment les réaliser avec un être pécheur et mortel? Impossible de couronner de gloire et d'honneur une créature plongée dans la misère et dans la corruption. Alors, ce que Dieu n'a pas pu faire ni pour ni par le premier Adam, il l'a accompli en Christ le second Homme. Oui, le Créateur s'est pour ainsi dire lui-même revêtu du corps qu'il avait créé. «Il a été fait un peu moindre que les anges». Hébr. 2:6-9 hb 2.5-9, qui cite en les complétant nos v. 5 à 7, en donne le motif insondable: à cause de la mort qu'il a dû connaître. Et c'est dans cette nature humaine que le Fils a reçu la domination universelle. En lui l'homme retrouve plus que ce qu'Adam avait perdu (v. 6 à 9; 1 Cor. 15:27... 1cr 15.20-28). Couronné de gloire et d'honneur, Christ, homme ressuscité, introduira d'autres hommes avec lui dans le ciel et leur fera partager sa gloire.