Psaumes

Psaumes 141 et 142

Psaume 141

Prière du fidèle qui se trouve dans une extrême détresse

1 Psaume de David.
Éternel, je t'ai invoqué; hâte-toi [de venir] vers moi! Prête l'oreille à ma voix, quand je crie vers toi!

2 Que ma prière vienne devant toi comme l'encens, l'élévation de mes mains comme l'offrande du soir!

3 Mets, ô Éternel, une garde à ma bouche, veille sur l'entrée de mes lèvres!

4 N'incline mon cœur à aucune chose mauvaise, pour pratiquer de méchantes actions avec des hommes qui sont des ouvriers d'iniquité; et que je ne mange pas de leurs friandises.

5 Si le juste me frappe, c'est une faveur1; s'il me reprend, c'est une huile excellente2; ma tête ne la refusera pas, car ma prière sera encore là contre leurs iniquités.
1 ou: me frappe en bonté. 2 ou: une huile pour [ma] tête.

6 Que leurs juges soient précipités contre les rochers1! Alors ils entendront mes paroles, car elles sont douces.
1 littéralement: dans les mains du rocher.

7 Nos os sont dispersés devant la bouche du shéol1, comme quand on coupe et qu'on fend [du bois] sur la terre2.
1 mot hébreu très vague désignant le séjour des âmes séparées du corps. 2 ou: fend la terre.

8 Car, ô Éternel, Seigneur, mes yeux sont sur toi, je me réfugie en toi; n'abandonne pas mon âme!

9 Garde-moi du piège qu'ils m'ont tendu, et des lacets1 des ouvriers d'iniquité!
1 lacet: nœud coulant utilisé comme piège pour la capture du gibier.

10 Que les méchants tombent dans leurs propres filets, tandis que moi je passe outre!

Psaume 142

L'Éternel, dernier refuge du fidèle persécuté

1 Instruction de David. Lorsqu'il était dans la caverne. Prière.

2 De ma voix, je crie vers l'Éternel; de ma voix, je supplie l'Éternel.

3 Je répands ma plainte devant lui, je déclare ma détresse devant lui.

4 Quand mon esprit était accablé en moi, toi tu as connu mon sentier. Sur le chemin par lequel je marchais, ils m'ont caché un piège.

5 Regarde à droite, et vois! Il n'y a personne qui me reconnaisse; tout refuge est perdu pour moi; il n'y a personne qui s'enquière de mon âme.

6 J'ai crié vers toi, ô Éternel! J'ai dit: Tu es mon refuge, ma part dans la terre des vivants.

7 Sois attentif à mon cri, car je suis très affaibli! Délivre-moi de mes persécuteurs, car ils sont plus forts que moi!

8 Fais sortir mon âme de la prison, pour célébrer ton nom! Les justes m'environneront, parce que tu m'auras fait du bien.

Nous ne fatiguons jamais le Seigneur en nous adressant à Lui. Au contraire, la prière d'un croyant est un parfum agréable pour Lui (verset 2; comparer Apocalypse 5:8 fin ap 5.6-10). Hélas! notre bouche est capable de faire jaillir aussi des paroles amères. Sans le secours d'en haut, personne n'est capable de dompter sa langue (Jacques 3:8, 9 jq 3.5-12). «Mets, ô Éternel! une garde à ma bouche», demande ici l'homme de Dieu. Cependant celle-ci ne fait que traduire ce qui bouillonne dans le cœur (Psaume 39:2-4 ps 39.1-7). Ce dernier a aussi besoin d'une «garde» vigilante pour n'être incliné à aucune chose mauvaise (verset 4). Enfin sachons considérer la répréhension non comme une blessure d'amour-propre, mais comme une faveur, une «huile excellente» réservée par le Seigneur aux siens (verset 5; comparer 2 Samuel 16:5, 10 2s 16.5-12; Galates 6:1 gl 6.1).

Psaume 142. Pourchassé par Saül, David s'est caché dans la caverne d'Adullam (1 Samuel 22 1s 22.1-5; Psaume 57 ps 57.1-12). Il erre avec ses compagnons «dans les déserts et les montagnes, et les cavernes et les trous de la terre» (Hébreux 11:38 hb 11.32-40). Tout refuge humain est perdu pour lui (verset 4). Mais sa foi lui permet de s'écrier: «Éternel... tu es mon refuge» (verset 6).

«Les justes m'environneront...» (verset 8). Christ, le vrai David, introduira avec Lui dans sa gloire ceux qu'Il aura revêtus de sa propre justice.