Psaumes

Psaume 91

Psaume 91

La protection du Très-Haut est pleinement suffisante

1 Celui qui habite dans [le lieu] secret du Très-Haut logera à l'ombre du Tout-Puissant.

2 J'ai dit de l'Éternel: Il est mon refuge et ma forteresse; il est mon Dieu, je me confierai en lui.

3 Car il te délivrera du piège de l'oiseleur, de la peste dévastatrice.

4 Il te couvrira de ses plumes, et sous ses ailes tu trouveras refuge; sa vérité sera un bouclier et une cuirasse.

5 Tu ne craindras pas les frayeurs de la nuit, ni la flèche qui vole de jour,

6 Ni la peste qui marche dans les ténèbres, ni la destruction qui dévaste en plein midi.

7 Il en tombera 1 000 à ton côté, et 10 000 à ta droite; toi, tu ne seras pas atteint.

8 Il suffit de contempler de tes yeux, et tu verras la récompense des méchants.

9 Parce que toi tu as mis l'Éternel, mon refuge, le Très-Haut, pour ton habitation,

10 Aucun malheur ne t'arrivera, et aucun fléau n'approchera de ta tente;

11 Car, pour toi, il commandera à ses anges de te garder dans toutes tes voies;

12 Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte contre une pierre.

13 Tu marcheras sur le lion1 et sur l'aspic, tu piétineras le lionceau et le dragon2.
1 littéralement: le rugissant. 2 ailleurs: monstre marin.

14 Parce qu'il a mis son affection sur moi, je le délivrerai; je le mettrai en sécurité, parce qu'il a connu mon nom.

15 Il m'invoquera, et je lui répondrai; dans la détresse je serai avec lui; je le délivrerai et le glorifierai.

16 Je le rassasierai de longs jours, et je lui ferai voir mon salut.

Si la reconnaissance est le sentiment qui nous convient pour le temps écoulé (Psaume 90 ps 90.1-17), celui qui doit dominer en nous pour l'avenir est la confiance en Dieu. Grands sont en effet les dangers d'ordre moral qui menacent le croyant. Qui est l'oiseleur (verset 3), le lion, l'aspic, le dragon... (verset 13), sinon Satan lui-même? «La peste calamiteuse... qui marche dans les ténèbres» (versets 3, 6) ne nous parle-telle pas du péché, chose autrement plus grave qu'une maladie? «La flèche qui vole de jour» (verset 5) suggère telle mauvaise pensée jaillie à l'improviste d'une image de la rue, d'une lecture ou d'une conversation douteuse. Les «frayeurs de la nuit», ce sont les inquiétudes qui nous empêchent souvent de goûter le sommeil paisible préparé par le Seigneur (Psaume 4:9 ps 4.7-9). Quel que soit le piège ou la menace, nous avons un lieu fort, un refuge: le Dieu tout-puissant Lui-même (versets 1, 2, 9). Imitons Celui qui au milieu des mêmes dangers a réalisé parfaitement cette confiance. Christ au désert a su confondre et lier le Tentateur qui avait osé citer ce psaume. À partir du versets 9, les promesses de Dieu viennent répondre à la prière de l'Homme parfait. Nous en jouirons aussi dans la mesure où nous mettrons, comme Jésus, notre foi et notre «affection» en Dieu (verset 14).