Psaumes

Psaume 71:17-24

Psaume 71

17 Ô Dieu, tu m'as enseigné dès ma jeunesse, et jusqu'ici j'ai annoncé tes actes merveilleux.

18 Et aussi, jusqu'à la vieillesse et aux cheveux blancs, ô Dieu, ne m'abandonne pas, jusqu'à ce que j'annonce ta force1 à [cette] génération, ta puissance à tous ceux qui viendront!
1 littéralement: ton bras.

19 Et ta justice, ô Dieu, est haut élevée1. Toi qui as fait de grandes choses, ô Dieu, qui est comme toi?
1 littéralement: est jusqu'en haut.

20 Toi qui nous1 as fait voir de nombreuses détresses et des malheurs, tu nous1 redonneras la vie, et tu nous1 feras remonter hors des profondeurs de la terre.
1 quelques-uns lisent: me.

21 Tu multiplieras ma grandeur, et tu te tourneras, tu me consoleras.

22 Aussi, mon Dieu, je te célébrerai avec le luth1, [je louerai] ta vérité; je chanterai tes louanges avec la harpe, ô Saint d'Israël!
1 littéralement: un instrument de luth.

23 Mes lèvres, et mon âme, que tu as rachetée, exulteront quand je chanterai tes louanges.

24 Ma langue aussi redira tout le jour ta justice; car ils seront honteux, car ils seront confondus, ceux qui cherchent mon malheur.

Il est probable que ce psaume a été rédigé par David quand il fuyait devant son fils Absalom. Déjà âgé (versets 9, 18 ps 71.1-16), l'homme de Dieu traverse une fois encore «de nombreuses et amères détresses» (verset 20). Il s'adresse à l'Éternel: «Jusqu'à la vieillesse et aux cheveux blancs, ô Dieu! ne m'abandonne pas...». Ésaïe 46:4 es 46.3-4 apporte une réponse divine à cette prière: «Jusqu'à votre vieillesse, je suis le Même, et jusqu'aux cheveux blancs, je vous porterai...». Non, Dieu n'a pas abandonné son serviteur et Il n'abandonnera jamais ceux dont Il a racheté l'âme (verset 23; lire Psaume 37:25 ps 37.25-26), précisément parce qu'Il abandonna son Fils sur la croix pour accomplir ce rachat. S'Il est le Dieu de notre jeunesse — et nous désirons que ce soit votre cas à tous, jeunes amis lecteurs — faisons-Lui confiance, Il sera Celui de toute notre vie.

Voyez combien de fois l'auteur du psaume rappelle et célèbre la justice de Dieu (versets 2, 15, 16, 19, 24 ). Habitant un monde où règne l'injustice (et qui n'a pas changé depuis), il mesure par contraste tout le prix de cette justice de Dieu. Elle triomphera sur la terre quand celle-ci sera donnée au Roi glorieux dont nous parlera le Psaume 72 (verset 1er ps 72.1).