Psaumes

Psaume 68:25-36

Psaume 68

25 Ils ont vu ta marche, ô Dieu, la marche de mon °Dieu, de mon roi, dans le lieu saint;

26 Les chanteurs allaient devant, ensuite les joueurs d'instruments à cordes, au milieu des jeunes filles jouant du tambourin.

27 Dans les assemblées, bénissez Dieu, le Seigneur, vous qui êtes de la source d'Israël!

28 Là est Benjamin, le [plus] jeune, qui domine sur eux; les princes de Juda, leur troupe; les princes de Zabulon, les princes de Nephthali.

29 Ton Dieu a commandé ta force. Établis en force, ô Dieu, ce que tu as fait pour nous!

30 À cause de ton temple, à Jérusalem, les rois t'apporteront des dons.

31 Menace la bête des roseaux, la troupe des forts taureaux, avec les veaux des peuples! [Chacun] se prosterne, offrant des lingots d'argent. Disperse les peuples qui trouvent leurs plaisirs dans la guerre!

32 Des grands viendront d'Égypte; Cush s'empressera d'étendre ses mains vers Dieu.

33 Royaumes de la terre, chantez à Dieu, chantez les louanges du Seigneur — Sélah —

34 À celui qui passe comme à cheval sur les cieux, sur les cieux d'ancienneté! Voici, il fait retentir sa voix, une voix puissante.

35 Attribuez la force à Dieu! Sa majesté est sur Israël, et sa force [est] dans les nuages.

36 Tu es terrible, ô Dieu, du milieu de tes sanctuaires. Le °Dieu d'Israël, c'est lui qui donne la force et la puissance à son peuple. Béni soit Dieu!

Cette fin du Psaume nous présente un autre côté de l'établissement du Règne. La «marche» de Dieu avec son peuple, qui avait commencé dans le désert (verset 7), s'achève maintenant dans le lieu Saint, figure d'un glorieux repos (verset 25; comparer 2 Samuel 6:17 2s 6.12-19 et 7. 6 2s 7.4-17). Les tribus d'Israël enfin rassemblées partagent ce repos. Le verset 28 mentionne Juda maintenant réuni à Zabulon et Nephthali ainsi que Benjamin, le petit. En effet cette dernière tribu avait été jadis presque anéantie par le jugement (Juges 21 jg 21.1-25); elle est donc l'image du peuple d'Israël tout entier qui vient de traverser les souffraces. Mais à présent elle domine, car Dieu a commandé la force de son peuple (verset 29). Et le monde entier se soumet: les rois (verset 30), les grands (verset 32), les royaumes (verset 33), tous invités à attribuer à Dieu la force et la majesté qui sont visibles en Israël.

«Ils ont vu ta marche, ô Dieu!» (verset 25). Nous pensons aussi à ces disciples de Jean le Baptiseur «regardant Jésus qui marchait» (Jean 1:36 j 1.29-36) et qui l'ont suivi. Oui, considérons en lisant la Parole cette marche parfaite du Seigneur dans le désert de ce monde, en attendant de Le contempler face à face dans le repos et dans la gloire.