Psaumes

Psaume 56

Psaume 56

Confiance du fidèle en Dieu et en sa Parole

1 Au chef de musique. Sur Jonath-Élem-Rekhokim1. De David. Mictam2. Quand les Philistins s'emparèrent de lui à Gath.
1 colombe des térébinthes lointains. 2 mot d'un sens incertain; peut-être: poème.

2 Use de grâce envers moi, ô Dieu, car l'homme voudrait m'engloutir! Il m'opprime, me faisant la guerre tout le jour.

3 Mes ennemis voudraient tout le jour m'engloutir; car il y en a beaucoup qui me font la guerre, avec hauteur1.
1 ou: ô Très-Haut! (comme au Ps. 92:9).

4 Au jour où je craindrai, je me confierai en toi.

5 En Dieu, je louerai sa parole; en Dieu je me confie, je ne craindrai pas; que me fera un être de chair?

6 Tout le jour ils tordent mes paroles; toutes leurs pensées sont contre moi pour le mal.

7 Ils se rassemblent1, ils se cachent, ils observent mes pas, car ils guettent mon âme.
1 littéralement: se rassembler dans un but hostile.

8 Échapperont-ils par l'iniquité? Dans ta colère, ô Dieu, précipite les peuples!

9 Tu comptes mes allées et mes venues; mets mes larmes dans ton outre; ne sont-elles pas dans ton livre?

10 Alors mes ennemis retourneront en arrière, au jour où je crierai; je sais cela, car Dieu est pour moi.

11 En Dieu, je louerai sa parole; en l'Éternel, je louerai sa parole.

12 En Dieu je me confie, je ne craindrai pas; que me fera l'homme?

13 Les vœux que je t'ai faits sont sur moi, ô Dieu! Je te rendrai des sacrifices d'actions de grâces.

14 Car tu as délivré mon âme de la mort; [ne garderais-tu] pas mes pieds de trébucher, pour que je marche devant Dieu dans la lumière des vivants?

Ce Psaume se situe, comme le 34ème, au moment de la triste expérience de David à Gath (1 Samuel 21:11-15 1s 21.10-15).

Les versets 6 et 7 évoquent le Seigneur dans ses rapports avec ceux qui se rassemblaient, qui l'observaient pour le surprendre et qui tordaient ses paroles (Matthieu 22:34, 41mt 22.34-46; Luc 11:53 lc 11.45-54; 20:20 lc 20.20-26). À leur méchanceté, Jésus répondait par sa confiance en son Père. Imitons-le!

Toutefois pour se confier en Dieu il est nécessaire d'abord de Le connaître. Un petit enfant ne mettra généralement pas sa main dans celle d'un inconnu. Or c'est la Parole qui nous révèle Celui sur qui nous pouvons nous appuyer; c'est pourquoi le fidèle s'écrie à deux reprises: «En Dieu, je louerai sa parole; en Dieu je me confie» (versets 5 et 11, 12).

Les méchants observent les pas des croyants (verset 7), mais Dieu compte ces mêmes pas (verset 9). Nous savons qu'Il connaît le nombre des cheveux de leurs têtes: en Matthieu 10:30 mt 10.28-31, et ici, nous Le voyons s'inquiéter de chacune des larmes de ses enfants, même les plus secrètes. Ainsi donc, si dans «mes allées et mes venues» je dois rencontrer un piège tendu par l'Ennemi, Celui qui a délivré mon âme de la mort éternelle gardera aussi mes pieds de broncher (verset 14; Psaume 94:18 ps 94.17-19; Jude 24 jd 1.24-25).