2 Samuel

2 Samuel 19.17-31

David laisse Shimhi en vie

17 Et Shimhi, fils de Guéra le Benjaminite, qui était de Bakhurim, se hâta et descendit avec les hommes de Juda à la rencontre du roi David,

18 et avec lui 1 000 hommes de Benjamin, et Tsiba, serviteur1 de la maison de Saül, et ses 15 fils, et ses 20 serviteurs avec lui. Et ils traversèrent le Jourdain devant le roi.
1 littéralement : jeune homme.

19 Et un bac passa pour faire passer la maison du roi et faire ce qui était bon à ses yeux. Et Shimhi, fils de Guéra, tomba devant le roi comme il allait passer le Jourdain,

20 et il dit au roi : Ne m'impute pas d'iniquité, mon seigneur, et ne te souviens pas de l'iniquité commise par ton serviteur le jour où le roi mon seigneur sortit de Jérusalem. Que le roi ne la prenne pas à cœur1.
1 littéralement : pour que le roi prenne sur son cœur.

21 Car moi, ton serviteur, je sais que j'ai péché. Et voici, je suis venu aujourd'hui, le premier de toute la maison de Joseph, pour descendre à la rencontre du roi mon seigneur.

22 Et Abishaï, fils de Tseruïa, répondit et dit : Ne fera-t-on pas mourir Shimhi pour cela, car il a maudit l'oint de l'Éternel ?

23 Mais David dit : Qu'ai-je à faire avec vous, fils de Tseruïa ? Car vous êtes aujourd'hui des adversaires pour moi. Ferait-on mourir aujourd'hui un homme en Israël ? Car est-ce que je ne sais pas que je suis aujourd'hui roi sur Israël ?

24 Et le roi dit à Shimhi : Tu ne mourras pas ! Et le roi le lui jura.

David redonne à Mephibosheth ses biens

25 Et Mephibosheth, fils de Saül, descendit à la rencontre du roi. Et il n'avait pas soigné ses pieds, et n'avait pas fait sa barbe, et n'avait pas lavé ses vêtements depuis le jour où le roi s'en était allé jusqu'au jour où il revint en paix.

26 Et il arriva, lorsqu'il vint à Jérusalem1 pour rencontrer le roi, qu'alors le roi lui dit : Pourquoi n'es-tu pas allé avec moi, Mephibosheth ?
1 plusieurs manuscrits portent : lorsque Jérusalem vint.

27 Et il dit : Ô roi mon seigneur ! Mon serviteur m'a trompé, car ton serviteur disait : Je sellerai mon âne, et je monterai dessus, et j'irai avec le roi, car ton serviteur est boiteux.

28 Et il a calomnié ton serviteur auprès du roi mon seigneur. Mais le roi mon seigneur est comme un ange de Dieu. Fais donc ce qui est bon à tes yeux.

29 Car toute la maison de mon père n'était que des hommes morts1 devant le roi mon seigneur, et tu as mis ton serviteur parmi ceux qui mangent à ta table. Et quel droit ai-je encore et pour quel sujet crierai-je encore vers le roi ?
1 littéralement : hommes de la mort.

30 Et le roi lui dit : Pourquoi me parles-tu encore de tes affaires ? Je l'ai dit : Toi et Tsiba, partagez les champs.

31 Et Mephibosheth dit au roi : Qu'il prenne même le tout, puisque le roi mon seigneur est revenu en paix dans sa maison.

Nous apprenons comment David vainqueur se comporte vis-à-vis de ceux qui ne l'ont pas suivi. Shimhi l'accusateur vient implorer le pardon du roi. Celui-ci le lui accorde, bien qu'il puisse douter de la sincérité de ce repentir. Puis c'est le tour de Mephibosheth. Tsiba l'avait accusé avec malveillance auprès de David (chapitre 16 v. 3 2s 16.1-4). Ne nous arrive-t-il jamais, pour nous donner de l'importance, de prêter aux autres de mauvaises intentions et de les accuser injustement? Cela porte le nom de calomnie (v. 27).

Mephibosheth a montré son attachement pour le vrai roi en menant deuil publiquement pendant son absence (verset 24). Comment aurait-il pu se réjouir tandis que son seigneur et bienfaiteur était méconnu et rejeté? Nous pensons à ce que Jésus disait à Ses disciples au moment de les quitter: «Un peu de temps et vous ne me verrez pas... vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse sera changée en joie» (Jean 16:19, 20 j 16.16-22 — voir aussi Marc 2:20 mc 2.18-22). La joie de Mephibosheth le fait passer maintenant par-dessus toutes les injustices. Il peut abandonner sans regret tous ses biens. La présence du roi lui suffit (verset 30). De quoi a-t-il besoin d’ailleurs puisqu'il mange à sa table?