1 Rois

1 Rois 18:17-29

Élie rencontre Achab

17 Et il arriva, quand Achab vit Élie, qu'Achab lui dit : Est-ce bien toi, celui qui trouble Israël ?

18 Et il dit : Je ne trouble pas Israël, mais c'est toi et la maison de ton père, parce que vous avez abandonné les commandements de l'Éternel et que tu as marché après les Baals.

19 Et maintenant, envoie [des messagers et] rassemble vers moi tout Israël au mont Carmel, ainsi que les 450 prophètes de Baal et les 400 prophètes de l'Ashère1 qui mangent à la table de Jézabel.
1 Ashère : image d'Astarté, divinité phénicienne.

20 Et Achab envoya [des messagers] à tous les fils d'Israël et il rassembla les prophètes au mont Carmel.

Élie et les prophètes de Baal

21 Et Élie s'approcha de tout le peuple et dit : Combien de temps hésiterez-vous entre les deux côtés1 ? Si l'Éternel est Dieu, suivez-le ! Et si c'est Baal, suivez-le ! Et le peuple ne lui répondit pas un mot.
1 littéralement : sauterez-vous sur deux béquilles.

22 Et Élie dit au peuple : Je reste, moi seul, prophète de l'Éternel et les prophètes de Baal sont 450 hommes.

23 Qu'on nous donne 2 taureaux, et qu'ils choisissent pour eux l'un des taureaux, et qu'ils le dépècent, et qu'ils le placent sur le bois, et qu'ils n'y mettent pas le feu. Et moi j'offrirai1 l'autre taureau, et je le placerai sur le bois, et je n'y mettrai pas le feu.
1 offrir, ici, littéralement : faire.

24 Et vous invoquerez le nom de votre dieu et moi j'invoquerai le nom de l'Éternel. Et il arrivera que le dieu qui répondra par le feu, lui, sera Dieu. Et tout le peuple répondit et dit : La parole est bonne.

Les prophètes de Baal invoquent leur dieu en vain

25 Et Élie dit aux prophètes de Baal : Choisissez pour vous l'un des taureaux et offrez1[-le] les premiers, car vous êtes nombreux, et invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu.
1 offrir, ici, littéralement : faire.

26 Et ils prirent le taureau qu'on leur avait donné, et l'offrirent1, et invoquèrent le nom de Baal depuis le matin jusqu'à midi, en disant : Ô Baal, réponds-nous ! Mais il n'y eut pas de voix, ni personne qui réponde. Et ils sautaient autour de2 l'autel qu'on avait fait.
1 offrir, ici, littéralement : faire. 2 ou : sur.

27 Et il arriva à midi qu'Élie se moqua d'eux et dit : Criez d'une voix forte, puisqu'il est un dieu. Car il médite, ou il est allé à l'écart, ou il est en voyage. Peut-être qu'il dort et il se réveillera !

28 Et ils crièrent d'une voix forte et se firent des incisions, selon leur coutume, avec des épées et des javelots, jusqu'à faire couler le sang sur eux.

29 Et il arriva, quand midi fut passé, qu'ils prophétisèrent jusqu'à [l'heure] où l'on offre1 le gâteau. Mais il n'y eut pas de voix, et personne qui réponde, et personne qui fasse attention.
1 ici, offrir sur l'autel même ; comme en Lév. 14:20.

Pendant que sévissait la sécheresse et la famine, Achab avait fait l'impossible pour retrouver le prophète qu'il considère comme responsable du malheur d'Israël. Est-ce toi — lui dit-il, en le rencontrant enfin — celui qui trouble Israël? Quelle inconscience! C'est toi-même — répond Élie — avec ta famille, qui as attiré ce jugement par tes péchés.

Ainsi raisonnent les hommes de ce monde... et peut-être nous aussi quelquefois! Quand Dieu nous envoie une épreuve, plutôt que de nous examiner personnellement, nous nous hâtons d'accuser les autres et de les rendre responsables de ce qui nous arrive.

À la demande d'Élie, le roi rassemble tout Israël avec les faux prophètes sur la montagne du Carmel. Le moment est venu de parler fermement au peuple et de le placer devant le choix. «Combien de temps hésiterez-vous — littéralement boiterez-vous — entre les deux côtés?» Plus tard Jésus parlera de la même manière aux foules d'Israël sur une autre montagne: «Personne ne peut servir deux maîtres...» (Matthieu 6:24 mt 6.19-24).

Lecteur ou lectrice qui n'auriez pas encore fait le choix, permettez-nous de répéter à votre intention la question d'Élie: «Combien de temps hésiterez-vous entre les deux côtés»... entre les deux maîtres?