1 Rois

1 Rois 15:9-24

Asa, roi de Juda

9 Et dans la 20e année de Jéroboam, roi d'Israël, Asa commença à régner sur Juda.

10 Et il régna 41 ans à Jérusalem et le nom de sa mère1 était Maaca, fille d'Absalom.
1 il s'agit en fait de sa grand-mère, la mère d'Abijam (verset 2).

11 Et Asa fit ce qui est droit aux yeux de l'Éternel, comme David son père.

12 Et il fit disparaître du pays les hommes voués à la prostitution1 et ôta toutes les idoles que ses pères avaient faites.
1 littéralement : les prostitués sacrés ; c.-à-d. associés aux rites de fertilité des cultes idolâtres des cananéens.

13 Et même à Maaca sa mère1, il ôta sa position de reine parce qu'elle avait fait une idole pour l'Ashère2. Et Asa abattit son idole et la brûla dans la vallée du Cédron.
1 il s'agit en fait de sa grand-mère, la mère d'Abijam (verset 2). 2 ou : d'Ashère (Astarté) ; comparer avec Exode 34:13 ; Juges 2:13 ; 3:7.

14 Mais les hauts lieux ne furent pas ôtés. Cependant le cœur d'Asa fut [tout] entier avec l'Éternel, tous ses jours.

15 Et il apporta dans la maison de l'Éternel les choses saintes de son père et les choses que lui-même avait consacrées1, de l'argent, et de l'or, et des ustensiles.
1 littéralement : ses choses saintes.

16 Et il y eut guerre entre Asa et Baësha, roi d'Israël, tous leurs jours.

17 Et Baësha, roi d'Israël, monta contre Juda et il bâtit Rama, afin de ne permettre à personne de sortir de chez Asa, roi de Juda, ou d'entrer vers lui.1
1 date : 940 (?) av. J.-C.

18 Et Asa prit tout l'argent et l'or qui restaient dans les trésors de la maison de l'Éternel et dans les trésors de la maison du roi, et il les mit entre les mains de ses serviteurs. Et le roi Asa les envoya à Ben-Hadad, fils de Tabrimmon, fils de Hézion, roi de Syrie, qui habitait à Damas, en disant :

19 Il y a alliance entre moi et toi, entre mon père et ton père. Voici, je t'envoie un cadeau d'argent et d'or. Va, romps ton alliance avec Baësha, roi d'Israël, afin qu'il s'en aille d'auprès de moi.

20 Et Ben-Hadad écouta le roi Asa, et envoya les chefs de ses troupes contre les villes d'Israël, et il frappa Ijon, et Dan, et Abel-Beth-Maaca, et tout Kinneroth avec tout le pays de Nephthali.

21 Et il arriva, quand Baësha l'apprit, qu'il cessa de bâtir Rama et il resta à Thirtsa.

22 Et le roi Asa convoqua tout Juda, personne n'était exempté. Et ils emportèrent les pierres de Rama et les bois avec lesquels Baësha bâtissait. Et le roi Asa bâtit avec eux Guéba de Benjamin et Mitspa.

23 Et le reste de tous les actes d'Asa, et toute sa puissance, et tout ce qu'il fit, et les villes qu'il bâtit, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ? Seulement, au temps de sa vieillesse, il fut malade des pieds.

24 Et Asa s'endormit avec ses pères et il fut enterré avec ses pères dans la ville de David son père. Et Josaphat son fils régna à sa place.1
1 date : 914 av. J.-C.

Après Abijam, son fils Asa prend place sur le trône de Juda. Long règne, qui contraste avec les deux précédents! Asa fait «ce qui est droit aux yeux de l'Éternel». Et faire ce qui est droit consiste d'abord à ôter, à faire disparaître, à abattre, à brûler. Attitude d'autant plus courageuse et difficile qu'elle l'oblige à agir contre sa propre grand-mère, Maaca, une idolâtre! Nous connaissons les paroles du Seigneur: «Celui qui aime père ou mère plus que moi, n'est pas digne de moi...» (Matthieu 10:37 mt 10.34-39). Depuis Asa, ils sont nombreux les jeunes convertis qui ont dû et doivent encore prendre position contre leur propre famille! Combien sont privilégiés ceux qui ont, au contraire, des parents qui les encouragent et leur sont en modèle. Pensons à ce jeune roi à qui son père, son grand-père et sa grand-mère n'avaient donné que le mauvais exemple! Triste constatation, la fin du règne d'Asa n'a pas le niveau de son commencement. Au lieu de chercher auprès de l'Éternel du secours contre Baësha, il s'appuie sur Ben-Hadad. Le 2ème livre des Chroniques (chapitre 16 2ch 16.1-14) nous permettra de revenir plus en détail sur ce règne et sur les leçons qu'il comporte pour nous.