1 Rois

1 Rois 13:1-19

Jéroboam est repris par un homme de Dieu

13 Et voici, un homme de Dieu arriva de Juda à Béthel, par la parole de l'Éternel, et Jéroboam se tenait près de l'autel pour faire fumer l'encens.

2 Et il cria contre l'autel, par la parole de l'Éternel, et il dit : Autel, autel ! Ainsi dit l'Éternel : Voici, un fils naîtra à la maison de David. Son nom sera Josias, et il offrira1 sur toi les sacrificateurs des hauts lieux qui font fumer de l'encens sur toi, et l'on brûlera sur toi des ossements d'hommes.
1 littéralement : sacrifiera.

3 Et il donna ce jour-là un signe1, en disant : Ceci est le signe1 que l'Éternel a parlé : Voici, l'autel se fendra et la cendre qui est dessus sera répandue.
1 ailleurs : miracle.

4 Et il arriva, comme le roi entendait la parole que l'homme de Dieu avait criée contre l'autel de Béthel, que Jéroboam étendit sa main de dessus l'autel, en disant : Saisissez-le ! Et sa main qu'il avait étendue contre lui se dessécha et il ne pouvait pas la ramener à lui.

5 Et l'autel se fendit et la cendre fut répandue loin de l'autel, selon le signe1 que l'homme de Dieu avait donné par la parole de l'Éternel.
1 ailleurs : miracle.

6 Et le roi répondit et dit à l'homme de Dieu : Implore, je te prie, l'Éternel1 ton Dieu et prie pour moi, afin que ma main me soit rendue. Et l'homme de Dieu implora l'Éternel1, et la main du roi lui fut rendue, et elle fut comme auparavant.
1 littéralement : la face de l'Éternel.

7 Et le roi dit à l'homme de Dieu : Viens avec moi à la maison, et rafraîchis-toi, et je te donnerai un cadeau.

8 Mais l'homme de Dieu dit au roi : Quand tu me donnerais la moitié de ta maison, je n'irais pas avec toi, et je ne mangerai pas de pain, et je ne boirai pas d'eau dans ce lieu.

9 Car il m'a été commandé ainsi par la parole de l'Éternel, qui a dit : Tu ne mangeras pas de pain, et tu ne boiras pas d'eau, et tu ne t'en retourneras pas par le chemin par lequel tu es venu.

10 Et il s'en alla par un autre chemin et il ne s'en retourna pas par le chemin par lequel il était venu à Béthel.

L'homme de Dieu et le vieux prophète

11 Et un certain vieux prophète habitait Béthel. Et ses fils vinrent et lui racontèrent toute l'œuvre que l'homme de Dieu avait faite ce jour-là à Béthel. Ils rapportèrent aussi à leur père les paroles qu'il avait dites au roi.

12 Et leur père leur dit : Par quel chemin s'en est-il allé ? Et ses fils avaient vu le chemin par lequel s'en était allé l'homme de Dieu qui venait de Juda.

13 Et il dit à ses fils : Sellez-moi l'âne ! Et ils lui sellèrent l'âne et il monta dessus.

14 Et il s'en alla après l'homme de Dieu et il le trouva assis sous un térébinthe. Et il lui dit : Es-tu l'homme de Dieu qui est venu de Juda ? Et il dit : [C'est] moi.

15 Et il lui dit : Viens avec moi à la maison et mange du pain.

16 Mais il dit : Je ne peux pas retourner avec toi ni entrer avec toi, et je ne mangerai pas de pain, et je ne boirai pas d'eau avec toi dans ce lieu.

17 Car il m'a été dit par la parole de l'Éternel : Tu n'y mangeras pas de pain et tu n'y boiras pas d'eau ; tu ne retourneras pas, en t'en allant, par le chemin par lequel tu es venu.

18 Et il lui dit : Moi aussi je suis prophète comme toi et un ange m'a parlé par la parole de l'Éternel, en disant : Fais-le revenir avec toi à ta maison, et qu'il mange du pain et boive de l'eau. Il lui mentait.

19 Et il retourna avec lui, et mangea du pain dans sa maison, et but de l'eau.

Au jour qu'il a «imaginé dans son propre cœur», Jéroboam célèbre une fête à Béthel en l'honneur de son veau d'or. Mais quelqu'un vient troubler la cérémonie. C'est un prophète qui arrive de Juda avec les paroles les plus sévères: «Autel, autel! Ainsi dit l'Éternel!...» L'autel se fend; le roi rebelle est frappé, puis guéri par la puissance de Dieu. La grâce brille dans cette guérison d’un homme si impie. Dieu nous bénit selon ce qu’Il est et jamais selon ce que nous sommes. Cette grâce aurait dû parler au roi.

Le prophète avait reçu l'ordre de revenir sitôt sa mission remplie. Se reposer, manger et boire sur le territoire de ces tribus désobéissantes, aurait contredit les paroles de jugement qu'il avait prononcées. Nous ne pouvons pas davantage montrer de communion avec des organisations religieuses non soumises à l’Écriture.

Le vieux prophète, dont les fils paraissent avoir assisté à la fête du veau d'or, n'était pas à sa place à Béthel. Pour cette raison, bien qu'habitant la ville où il fallait accomplir un service, il n'en avait pas été chargé par l'Éternel. Mais en attirant chez lui l'homme de Dieu de Juda, le vieillard justifiait sa fausse position et affermissait sa réputation. De son côté, si le prophète de Juda avait eu plus d'empressement à quitter ces lieux, il n'aurait pas été rejoint! (verset 14).