1 Rois

1 Rois 12:1-15

Dureté de Roboam envers Israël

12 Et Roboam se rendit à Sichem, car tout Israël était venu à Sichem pour le faire roi.1
1 date : 975 av. J.-C.

2 Et il arriva, quand Jéroboam, fils de Nebath, l'apprit — mais il était encore en Égypte où il s'était enfui loin du roi Salomon, et Jéroboam habitait en Égypte —

3 qu'alors on l'envoya appeler. Et Jéroboam et toute l'assemblée d'Israël vinrent et parlèrent à Roboam, en disant :

4 Ton père a rendu notre joug [bien] dur. Mais toi, maintenant, allège le dur service de ton père et son joug pesant qu'il a mis sur nous et nous te servirons.

5 Et il leur dit : Allez-vous-en encore trois jours et revenez vers moi. Et le peuple s'en alla.

6 Et le roi Roboam prit conseil auprès des hommes âgés qui s'étaient tenus devant Salomon son père lorsqu'il vivait, en disant : Comment conseillez-vous de répondre à ce peuple ?

7 Et ils lui parlèrent, en disant : Si tu deviens aujourd'hui le serviteur de ce peuple, et si tu les sers, et leur réponds, et leur dis de bonnes paroles, alors ils seront pour toujours tes serviteurs.

8 Mais il laissa le conseil des hommes âgés, qu'ils lui avaient donné, et il prit conseil auprès des jeunes gens qui avaient grandi avec lui, qui se tenaient devant lui.

9 Et il leur dit : Que conseillez-vous que nous répondions à ce peuple, à ceux qui m'ont parlé, en disant : Allège le joug que ton père a mis sur nous ?

10 Et les jeunes gens, qui avaient grandi avec lui, lui parlèrent, en disant : Tu diras ainsi à ce peuple, à ceux qui t'ont parlé [et] qui ont dit : Ton père a rendu notre joug pesant et toi, allège-le de dessus nous — tu leur diras ainsi : Mon petit doigt est plus gros que les reins de mon père !

11 Et maintenant, mon père a chargé sur vous un joug pesant, mais moi, j'ajouterai à votre joug ; mon père vous a corrigés avec des fouets, mais moi, je vous corrigerai avec des scorpions1.
1 scorpion : sorte de fouet garni de pointes.

12 Et Jéroboam et tout le peuple vinrent à Roboam le troisième jour, comme le roi [leur] avait parlé, en disant : Revenez vers moi le troisième jour.

13 Et le roi répondit au peuple avec dureté et il laissa le conseil que les hommes âgés lui avaient donné.

14 Et il leur parla selon le conseil des jeunes gens, en disant : Mon père a rendu votre joug pesant, mais moi j'ajouterai à votre joug ; mon père vous a corrigés avec des fouets, mais moi, je vous corrigerai avec des scorpions1.
1 scorpion : sorte de fouet garni de pointes.

15 Et le roi n'écouta pas le peuple, car la tournure [prise par les évènements] venait de l'Éternel, afin d'accomplir sa parole que l'Éternel avait dite par l'intermédiaire1 d'Akhija le Silonite à Jéroboam, fils de Nebath.
1 littéralement : par la main.

Roboam succède à son père. Ce dernier s'était autrefois posé une question: L'homme qui sera après moi sera-t-il un sage ou un sot? (Ecclésiaste 2:18-19 ec 2.17-23). Trois jours suffisent au pauvre Roboam pour nous fournir la réponse. Le fils du plus sage des hommes est dépourvu d'intelligence. Et nous ne le voyons pas comme son père demander un cœur sage à l'Éternel. Dans sa jeunesse, à l'âge où normalement on doit apprendre, il n'a pas su profiter des enseignements de la sagesse contenus dans le livre des Proverbes dont l'auteur est Salomon. Pourtant ce livre commençait ainsi: «Écoute, mon fils, l'instruction de ton père...» (Proverbes 1:8 pv 1.7-9; 19:13, 20 pv 19.13-20). De sorte qu'à l'âge de 40 ans, au moment des responsabilités, l'expérience, le bon sens, et surtout l'humilité lui font totalement défaut. Il méprise le conseil des vieillards, préférant suivre l'imprudent avis des jeunes gens. Beaucoup de jeunes écoutent plus volontiers ceux de leur âge que leurs parents ou des personnes plus âgées. Tendance bien dangereuse! Voyez ici ses conséquences. Mais Dieu se sert de ce manque de sagesse de Roboam, ainsi que des fautes du peuple, pour accomplir ce qu'Il avait décidé contre la maison de David.