1 Rois

1 Rois 11:14-25

Les adversaires de Salomon

14 Et l'Éternel suscita un adversaire à Salomon, Hadad, l'Édomite. Il était de descendance royale en Édom.

15 Et il était arrivé, pendant que David était en Édom [et] que Joab, chef de l'armée, était monté pour enterrer les morts, car il avait frappé tout homme1 en Édom
1 littéralement : mâle.

16 (or Joab y resta six mois avec tout Israël, jusqu'à ce qu'il ait retranché tous les hommes1 en Édom)
1 littéralement : mâle.

17 qu'alors Hadad s'enfuit, lui et avec lui des hommes édomites parmi les serviteurs de son père, pour aller en Égypte. Et Hadad était un jeune garçon.

18 Et ils se levèrent de Madian et vinrent à Paran. Et ils prirent avec eux des hommes de Paran et ils allèrent en Égypte vers le Pharaon, roi d'Égypte, lequel donna à Hadad1 une maison, et lui assura sa nourriture, et lui donna des terres.
1 littéralement : lui donna.

19 Et Hadad trouva grande faveur aux yeux du Pharaon et le Pharaon1 lui donna pour femme la sœur de sa femme, la sœur de la reine Thakhpenès.
1 littéralement : il.

20 Et la sœur de Thakhpenès donna un fils à Hadad1, Guenubath, et Thakhpenès le sevra dans la maison du Pharaon. Et Guenubath était dans la maison du Pharaon parmi les fils du Pharaon.
1 littéralement : lui donna un fils.

21 Et Hadad apprit en Égypte que David s'était endormi avec ses pères et que Joab, chef de l'armée, était mort. Et Hadad dit au Pharaon : Laisse-moi partir et j'irai dans mon pays.

22 Et le Pharaon lui dit : Mais que te manque-t-il auprès de moi, pour que tu désires ainsi t'en aller dans ton pays ? Et il dit : Rien, mais quoi qu'il en soit, laisse-moi aller !

23 Dieu lui suscita encore un adversaire, Rezon, fils d'Éliada, qui s'était enfui de chez Hadadézer, roi de Tsoba son seigneur.

24 Et il rassembla des hommes auprès de lui et devint le chef d'une bande lorsque David tua ceux [de Tsoba]. Et ils s'en allèrent à Damas, et s'y établirent, et ils régnèrent à Damas.

25 Et il fut l'adversaire d'Israël tous les jours de Salomon, en plus du mal que [fit] Hadad. Et il détesta Israël et régna sur la Syrie.

Quand il s'agit de l'homme et de sa responsabilité, nous constatons encore et toujours la faillite la plus totale. L'histoire de Salomon démontre cela peut-être mieux que toute autre. Il a été le plus sage, le plus riche et le plus puissant de ceux qui ont vécu sous le soleil. Il a construit pour Dieu un temple grandiose, œuvre sans égale. Mais plus quelqu’un a été haut placé, plus sa chute est retentissante; et un homme pieux qui se permet un écart donne à cet écart tout le poids de sa piété. Quel triste exemple ce roi défaillant a donné à tout Israël! Quand notre marche n'est pas conforme à notre position, nous sommes pour les autres des occasions de chute.

Dieu suscite des adversaires à Salomon, au temps de sa vieillesse. D'abord à l'extérieur du royaume: Hadad et Rezon. Ensuite à l'intérieur même: Jéroboam. Mais nous ne voyons pas le roi rentrer en lui-même et revenir à Dieu de tout son cœur — selon ses propres expressions au ch. 8 v. 47, 48 1r 8.44-53. Il ne se tourne pas vers l'Éternel pour lui dire «Écoute et pardonne». N'était-ce pas pourtant le chemin que, dans sa prière, il avait tracé à ceux qui auraient affaire à des ennemis comme conséquence de leurs péchés?