1 Rois

1 Rois 8:1-11

L'arche de l'alliance de l'Éternel est placée dans le temple

8 Alors Salomon rassembla les anciens d'Israël et tous les chefs des tribus, les princes des pères des fils d'Israël, auprès du roi Salomon à Jérusalem, pour faire monter de la ville de David, qui est Sion, l'arche de l'alliance de l'Éternel.

2 Et tous les hommes d'Israël se rassemblèrent vers le roi Salomon, à la fête, au mois d'Éthanim, qui est le septième mois.1
1 date : 1004 av. J.-C.

3 Et tous les anciens d'Israël arrivèrent et les sacrificateurs portèrent l'arche.

4 Et ils firent monter l'arche de l'Éternel, et la tente de la Rencontre, et tous les saints ustensiles qui étaient dans la tente. Les sacrificateurs et les lévites les firent monter.

5 Et le roi Salomon et toute la communauté d'Israël, ceux qui s'étaient rassemblés auprès de lui [et qui étaient] avec lui devant l'arche, sacrifiaient du petit bétail et du gros bétail qu'on ne pouvait pas compter ni dénombrer, à cause de [sa] multitude.

6 Et les sacrificateurs amenèrent l'arche de l'alliance de l'Éternel à sa place, dans l'oracle de la maison, dans le lieu très saint, sous les ailes des chérubins.

7 Car les chérubins étendaient les ailes au-dessus de l'emplacement de l'arche, et les chérubins couvraient l'arche et ses barres, par-dessus.

8 Et les barres étaient longues1, de sorte que les extrémités des barres se voyaient depuis le lieu saint, sur le devant2 de l'oracle, mais elles3 ne se voyaient pas du dehors. Et les barres4 sont là jusqu'à ce jour.
1 selon quelques manuscrits : on tira en avant les barres ; ici et en 2 Chron. 5:9. 2 peut-être : au-devant. 3 c.-à-d. : les extrémités des barres. 4 littéralement : elles.

9 Il n'y avait rien dans l'arche, sauf les deux tables de pierre que Moïse y avait mises à l'Horeb, lorsque l'Éternel fit alliance avec les fils d'Israël quand ils sortirent du pays d'Égypte.

10 Et il arriva, comme les sacrificateurs sortaient du lieu saint, que la nuée remplit la maison de l'Éternel.

11 Et les sacrificateurs ne pouvaient pas s'y tenir pour faire le service, à cause de la nuée, car la gloire de l'Éternel remplissait la maison de l'Éternel.

La Maison étant prête, Dieu va y faire Sa demeure. Salomon rassemble les principaux du peuple. Et les sacrificateurs introduisent l'arche dans «l'oracle».

Précieuse arche! Type de Christ, elle a connu les fatigues et soutenu les combats du peuple. Elle a pénétré pour lui dans le fleuve de la mort (le Jourdain). Maintenant elle entre dans Son repos. Mais quelque chose rappellera toujours le chemin du désert. Ce sont ces barres visibles. Bien que désormais inemployées, elles ne devaient pas être retirées de leurs anneaux.

Au milieu des splendeurs du ciel, nous contemplerons Jésus dans Sa beauté. Mais sur Sa Personne même, nous verrons une chose étonnante qui touchera profondément nos cœurs: les marques ineffaçables de Ses souffrances à la croix. Comme ces barres de l'arche, elles demeureront dans la gloire céleste en témoignage éternel de Son amour divin. Combien ils sont beaux, les pieds du Sauveur; ils se sont fatigués sur les chemins de ce monde pour nous y chercher (Ésaïe 52:7 es 52.7-12), avant d'être percés sur la croix quand il s’y laissa clouer pour nous sauver! Déjà sur ces pieds saints a été répandu l'hommage de Marie dans cette bienheureuse maison de Béthanie qui fut alors remplie de l'odeur du parfum. Avant-goût de la Maison du Père que la gloire remplira pour toujours!