1 Rois

1 Rois 1:38-53

38 Et Tsadok le sacrificateur, et Nathan le prophète, et Benaïa, fils de Jehoïada, et les Keréthiens, et les Peléthiens descendirent, et firent monter Salomon sur la mule du roi David, et ils le menèrent à Guihon.

39 Et Tsadok le sacrificateur prit la corne d'huile dans le tabernacle1 et oignit Salomon. Et ils sonnèrent de la trompette et tout le peuple dit : Vive le roi Salomon !
1 ailleurs : tente.

40 Et tout le peuple monta après lui et le peuple jouait de la flûte. Et ils se réjouissaient d'une grande joie et la terre se fendait au bruit qu'ils faisaient.

41 Et Adonija et tous les invités qui étaient avec lui l'entendirent, comme ils terminaient leur repas. Et Joab entendit la voix de la trompette et il dit : Pourquoi ce bruit de la ville en tumulte ?

42 Tandis qu'il parlait, voici, Jonathan, fils d'Abiathar le sacrificateur, arriva. Et Adonija dit : Entre, car tu es un homme de valeur et tu apportes de bonnes nouvelles.

43 Et Jonathan répondit et dit à Adonija : Oui, mais le roi David notre seigneur a fait roi Salomon.

44 Et le roi a envoyé avec lui Tsadok le sacrificateur, et Nathan le prophète, et Benaïa, fils de Jehoïada, et les Keréthiens, et les Peléthiens, et ils l'ont fait monter sur la mule du roi.

45 Et Tsadok le sacrificateur et Nathan le prophète l'ont oint comme roi à Guihon. Et de là, ils sont montés en se réjouissant et la ville est en effervescence. C'est là le bruit que vous avez entendu.

46 Et Salomon s'est même assis sur le trône du royaume.

47 Et les serviteurs du roi sont aussi venus pour bénir le roi David notre seigneur, en disant : Que ton Dieu fasse le nom de Salomon plus excellent que ton nom et rende son trône plus grand que ton trône ! Et le roi s'est prosterné sur son lit.

48 Et le roi a même dit ceci : Béni soit l'Éternel, le Dieu d'Israël, qui a donné aujourd'hui quelqu'un qui soit assis sur mon trône, et mes yeux le voient !

49 Et tous les invités qui étaient avec1 Adonija furent terrifiés, et ils se levèrent et s'en allèrent chacun de son côté.
1 littéralement : à.

50 Et Adonija eut peur à cause de Salomon, et il se leva, et s'en alla, et saisit les cornes de l'autel.

51 Et on [le] rapporta à Salomon, en disant : Voici, Adonija craint le roi Salomon. Et voici, il a saisi les cornes de l'autel, en disant : Que le roi Salomon me jure aujourd'hui qu'il ne fera pas mourir son serviteur par l'épée !

52 Et Salomon dit : S'il est un homme fidèle1, pas un de ses cheveux ne tombera en terre ; mais si du mal se trouve en lui, alors il mourra.
1 ailleurs : fort, courageux.

53 Et le roi Salomon envoya [des messagers] et on le fit descendre de l'autel. Et il vint se prosterner devant le roi Salomon et Salomon lui dit : Va dans ta maison.

Selon les instructions de David, une fête toute différente va être maintenant célébrée. Au milieu de la joie du peuple fidèle, le jeune Salomon monte sur le trône de son père. Grand est le contraste avec Adonija! Le nouveau roi n'agit pas de lui-même: on le fait monter sur la mule royale, on le mène à Guihon où il est oint par Tsadok dans l'allégresse générale.

Cependant à En-Roguel le festin se termine. Un bruit inaccoutumé, persistant, vient de la ville. Joab, en militaire expérimenté, entend la trompette et s'inquiète. Et, en même temps, survient Jonathan, le porteur de nouvelles. En ce qui le concerne, celles-ci sont bonnes, car David est resté le roi son Seigneur. Mais quel désastre pour Adonija et ses invités! Tout le complot s'effondre en un instant et les conjurés désemparés se dispersent de tous côtés. Terrifié, Adonija l'usurpateur saisit les cornes de l'autel, implore le pardon du roi. Un sursis lui est accordé, mais l'orgueil et la méchanceté de son cœur n'ont pas été jugés pour autant.

Quelle folie de s'opposer à Dieu et à Son Oint! C'est pourtant ce que fera bientôt l'Antichrist, mais il sera détruit pour faire place au Seigneur Jésus et à Son règne.