1 Chroniques

1 Chroniques 29:10-20

David bénit l'Éternel et toute l'assemblée d'Israël fait de même

10 Et David bénit l'Éternel aux yeux de toute l'assemblée et David dit : Béni sois-tu, Éternel, Dieu d'Israël notre père, de tout temps et pour toujours !

11 À toi, Éternel, est la grandeur, et la force, et la gloire, et la majesté, et l'éclat, car tout, dans les cieux et sur la terre, [est à toi] ! À toi, Éternel, est le royaume et l'élévation, comme Chef1 sur toutes choses !
1 littéralement : Tête.

12 Et les richesses et la gloire viennent de toi, et tu domines sur toutes choses. Et la puissance et la force sont dans ta main, et il est dans ta main d'agrandir et d'affermir toutes choses.

13 Et maintenant, ô notre Dieu, nous te célébrons et nous louons ton nom glorieux.

14 Mais qui suis-je et qui est mon peuple pour que nous ayons le pouvoir d'offrir ainsi volontairement ? Car tout vient de toi, et ce qui vient de ta main, nous te le donnons.

15 Car nous sommes étrangers devant toi, et des hôtes, comme tous nos pères. Nos jours sont comme l'ombre sur la terre et il n'y a pas d'espérance [de rester ici-bas].

16 Éternel notre Dieu, toute cette abondance que nous avons préparée afin de te bâtir une maison pour ton saint nom vient de ta main, et tout est à toi.

17 Et je sais, ô mon Dieu, que tu sondes le cœur et que tu prends plaisir à la droiture. Moi, dans la droiture de mon cœur, j'ai offert volontairement toutes ces choses, et maintenant, j'ai vu avec joie que ton peuple qui se trouve ici t'a fait des offrandes volontaires.

18 Éternel, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, nos pères, garde ceci pour toujours dans les formes de pensée du cœur de ton peuple, et dirige leurs cœurs vers toi !

19 Et donne à mon fils Salomon un cœur intègre pour garder tes commandements, tes témoignages et tes statuts, et pour tout faire, et pour bâtir le palais que j'ai préparé.

20 Et David dit à toute l'assemblée : Bénissez, je vous prie, l'Éternel votre Dieu ! Et toute l'assemblée bénit l'Éternel, le Dieu de leurs pères. Et ils s'inclinèrent, et se prosternèrent devant l'Éternel et devant le roi.

Après s'être adressé au peuple, David se tourne vers l'Éternel. Va-t-il faire valoir tout ce que lui et les chefs ont donné? Au contraire! Il rend gloire au Dieu à qui tout appartient, et s'humilie devant Lui. Ces deux sentiments vont toujours ensemble.

«Ce qui vient de ta main, nous te le donnons» — déclare le roi. Le Seigneur nous confie des biens pour nous accorder la joie de Lui en offrir quelque chose. Lui-même n'a besoin de rien (Psaume 50. 10-12 ps 50.7-15). Mais ce qui est apporté volontairement, avec joie, a du prix pour Son cœur. Donner par contrainte ou avec un esprit légal n'exerce ni l'amour ni la foi. C'est de cette manière que les pharisiens payaient les dîmes (Matthieu 23:23 mt 23.23-24). Au contraire, les Macédoniens dont parle l'apôtre Paul avaient agi «spontanément», abondant «dans la richesse de leur libéralité» (2 Corinthiens 8:1-3 2cr 8.1-3).

N'est-elle pas magnifique la louange de David (versets 10 à 13)? Il vaut la peine de la lire à haute voix en pensant à qui nous nous adressons. «À toi... la grandeur, la force et la gloire et la splendeur et la majesté; car tout, dans les cieux et sur la terre, est à toi. À toi... est le royaume et l'élévation comme Chef sur toutes choses...». Sur toutes choses, y compris le cœur de ceux qui Lui appartiennent!