1 Chroniques

1 Chroniques 14:1-17

David à Jérusalem – Sa famille, ses enfants

14 Et Hiram, roi de Tyr, envoya des messagers à David, et des bois de cèdre, et des maçons, et des charpentiers, pour lui construire une maison.

2 Et David sut que l'Éternel l'avait établi comme roi sur Israël, car son règne était haut élevée à cause de son peuple Israël.

3 Et David prit encore des femmes à Jérusalem et David engendra encore des fils et des filles.

4 Et voici les noms des enfants qui lui naquirent à Jérusalem : Shammua et Shobab, Nathan et Salomon,

5 et Jibkhar, et Élishua, et Elpéleth,

6 et Nogah, et Népheg, et Japhia,

7 et Élishama, et Beéliada, et Éliphéleth.

Deux victoires de David sur les Philistins

8 Et les Philistins apprirent que David avait été oint comme roi sur tout Israël et tous les Philistins montèrent à la recherche de David. Et David l'apprit et sortit au-devant d'eux.

9 Et les Philistins vinrent et se répandirent dans la vallée des Rephaïm.

10 Et David interrogea Dieu, en disant : Monterai-je contre les Philistins et les livreras-tu entre mes mains ? Et l'Éternel lui dit : Monte et je les livrerai entre tes mains.

11 Et ils montèrent à Baal-Peratsim et David les frappa là. Et David dit : Dieu a fait une brèche au milieu de mes ennemis par ma main, comme une brèche faite par les eaux. C'est pourquoi on appela ce lieu du nom de Baal-Peratsim1.
1 Baal-Peratsim : Baal-des-brèches.

12 Et ils abandonnèrent là leurs dieux, et David commanda qu'on les brûle par le feu.

13 Et les Philistins montèrent encore et se répandirent dans la vallée.

14 Et David interrogea encore Dieu et Dieu lui dit : Tu ne monteras pas après eux. Contourne-les et tu arriveras sur eux en face des mûriers.

15 Et aussitôt que tu entendras un bruit de pas sur le sommet des mûriers, alors tu sortiras pour la bataille, car Dieu sera sorti devant toi pour frapper l'armée1 des Philistins.
1 ou : le camp.

16 Et David fit comme Dieu [le] lui avait commandé et ils frappèrent l'armée1 des Philistins depuis Gabaon jusqu'à Guézer.
1 ou : le camp.

17 Et la renommée1 de David se répandit dans tous les pays et l'Éternel mit la frayeur [de David] sur toutes les nations.
1 littéralement : le nom.

La gloire et la prospérité de David ont leur retentissement auprès de ses voisins. Les uns, comme Hiram et son peuple, recherchent la faveur et l'amitié du roi d'Israël; d'autres, tels les Philistins, n'ont pas désarmé.

Remarquons qu'en accord avec le caractère des «Chroniques», il n'y est pas question de la coupable collaboration de David avec Akish (1 Sam. 27 à 29 1s 27.1-29.11) sauf l’allusion discrète de 1 Chr. 12:20 1ch 12.20.

Le vainqueur de Goliath monte donc à deux reprises contre les Philistins, non sans avoir d'abord chaque fois interrogé Dieu. Insistons de nouveau sur cette attitude d'humilité. David n'a pas confiance dans ses capacités de chef, il ne se fie pas à son expérience militaire pour décider de la tactique qu’il convient d'adopter.

Lorsque l'Ennemi «monte pour nous chercher», notre premier réflexe est-il d'interroger Dieu sur la manière dont nous pourrons le vaincre? N'ayons pas confiance dans notre propre sagesse et, avant d'affronter l'Adversaire, comme aussi avant de prendre n'importe quelle décision, demandons au Seigneur Jésus Ses directions et Son secours. La plupart de nos défaites devant notre grand Ennemi n'ont pas d'autre explication que celle-ci: Nous avions oublié de rechercher la pensée du Seigneur.