1 Chroniques

1 Chroniques 5:1-26

La descendance de Ruben

5 Et [voici] les fils de Ruben, premier-né d'Israël. (En effet, il était le premier-né, mais, parce qu'il avait profané le lit de son père, son droit d'aînesse fut donné aux fils de Joseph, le fils d'Israël. Mais Joseph1 ne fut pas enregistré selon le droit d'aînesse.
1 littéralement : il.

2 Car Juda eut la prééminence au milieu de ses frères, et de lui est issu un chef. Mais le droit d'aînesse [fut donné] à Joseph.)

3 Les fils de Ruben, premier-né d'Israël : Hénoc et Pallu, Hetsron et Carmi.

4 Les fils de Joël : Shemahia son fils ; Gog son fils ; Shimhi son fils ;

5 Michée son fils ; Reaïa son fils ; Baal son fils ;

6 Beéra son fils, que déporta Tilgath-Pilnéser, roi d'Assyrie. Lui était prince des Rubénites.

7 Et ses frères, selon leurs familles dans le registre généalogique de leurs générations : le chef Jehiel, et Zacharie,

8 et Béla, fils d'Azaz, fils de Shéma, fils de Joël. Lui habitait à Aroër, et jusqu'à Nebo et Baal-Méon.

9 Et il habita à l'est jusqu'à l'entrée du désert, du côté du fleuve Euphrate, car leurs troupeaux s'étaient multipliés dans le pays de Galaad.

10 Et aux jours de Saül, ils firent la guerre contre les Hagaréniens et ceux-ci tombèrent entre leurs mains. Et ils habitèrent dans leurs tentes, sur tout le côté est de Galaad.

La descendance de Gad

11 Et les fils de Gad habitèrent en face d'eux dans le pays de Basan, jusqu'à Salca :

12 Joël le chef, et Shapham le deuxième, et Jahnaï et Shaphath, en Basan.

13 Et leurs frères, selon leurs maisons de pères : Micaël, et Meshullam, et Shéba, et Joraï, et Jahcan, et Zia, et Éber, [soit] 7 [frères].

14 Ceux-ci [étaient] les fils d'Abikhail, fils de Huri, fils de Jaroakh, fils de Galaad, fils de Micaël, fils de Jeshishaï, fils de Jakhdo, fils de Buz.

15 Akhi, fils d'Abdiel, fils de Guni, [était] chef de leur maison de pères.

16 Et ils habitèrent en Galaad, en Basan, et dans les villages qui en dépendent, et dans tous les pâturages du Saron jusqu'à leurs limites.

17 Ils furent tous enregistrés dans les généalogies, aux jours de Jotham, roi de Juda, et aux jours de Jéroboam, roi d'Israël.

18 Les fils de Ruben, et les Gadites, et la demi-tribu de Manassé, parmi les hommes forts, des hommes portant le bouclier et l'épée, tirant à l'arc, et instruits pour la guerre, [étaient] 44 760 [hommes], en état d'aller à l'armée.

19 Ils firent la guerre contre les Hagaréniens, contre Jetur, et Naphish, et Nodab.

20 Et ils furent aidés contre eux, et les Hagaréniens et tous ceux qui étaient avec eux furent livrés entre leurs mains. Car ils crièrent vers Dieu dans la bataille et il les exauça, car ils avaient mis leur confiance en lui.

21 Et ils prirent leurs troupeaux, [soit] 50 000 chameaux, et 250 000 moutons, et 2 000 ânes, ainsi que 100 000 personnes.

22 Car il en tomba morts un grand nombre, parce que la bataille venait de Dieu. Et ils habitèrent à leur place jusqu'à la déportation.

La descendance de Manassé (1)

23 Et les fils de la demi-tribu de Manassé habitèrent dans le pays, depuis Basan jusqu'à Baal-Hermon, et à Senir, et au mont Hermon. Ils étaient nombreux.

24 Et voici les chefs de leurs maisons de pères : Épher, et Jishi, et Éliel, et Azriel, et Jérémie, et Hodavia, et Jakhdiel, hommes forts et courageux, hommes de renom, chefs de leurs maisons de pères.

25 Mais ils péchèrent1 contre le Dieu de leurs pères et se prostituèrent après les dieux des peuples du pays que Dieu avait détruits devant eux.
1 pécher, ici : commettre une infidélité, agir perfidement.

26 Et le Dieu d'Israël réveilla l'esprit de Pul, roi d'Assyrie, et l'esprit de Tilgath-Pilnéser, roi d'Assyrie, et il déporta les Rubénites, et les Gadites, et la demi-tribu de Manassé, et il les emmena à Khalakh, et à Khabor, et à Hara, et au fleuve de Gozan, [où ils sont] jusqu'à ce jour.

Il est question dans ce chapitre 5 des fils de Ruben, de Gad et de la demi-tribu de Manassé. Plus soucieuses de leur bien-être que de la possession du pays de la promesse, ces tribus s'étaient établies en deçà du Jourdain. Leur manque de foi, de persévérance, leur matérialisme, sont ailleurs mis en évidence. Mais ici (à part le versets 25, nécessaire pour comprendre le récit) combien il est touchant de voir de nouveau la Parole relever seulement tout le bien qu'il est possible d'en dire. Leur courage et leur confiance sont particulièrement soulignés (Ps. 146:5 ps 146.5-10). Ils crièrent à Dieu dans la bataille (cette bataille venait de Dieu — v. 22) et il se rendit à leurs prières, car ils avaient mis leur confiance en Lui (v. 20; comp. 2 Chr. 32:8 2ch 32.1-8).

Le cœur de Dieu est toujours le même. De ses faibles disciples qui allaient L'abandonner quelques instants plus tard, le Seigneur Jésus pouvait dire à Son Père: «Ils ont gardé ta parole... ils ont cru que toi tu m'as envoyé» (Jean 17:6-8 j 17.6-10). Là où nous ne savons voir que ruine et misère, Lui découvre quelque chose qui Lui est agréable. Quel exemple pour nous! Avant de formuler un jugement, une critique, souvenons-nous de la manière dont le Seigneur parle des siens en leur absence.